11. highlights


URWERK

AVOIR 20 ANS À NEW YORK

septembre 2017


URWERK

Félix Baumgartner, l’horloger, et Martin Frei, le designer, avaient vingt ans dans New York. De quoi stimuler un imaginaire qui perdure – et s’incarne - vingt ans après. Genèse de la UR-105 CT Streamliner.

N

ew York, 1997. Félix Baumgartner, jeune horloger de 22 ans vient dans la ville américaine pour rendre visite à son ami Martin Frei. Celui-ci, qui a fini il y a peu ses études d’art en Suisse, vit désormais dans un loft qu’il transforme rapidement en lieu de rencontres artistiques. Les deux amis ont récemment créé Urwerk, avec l’ambition de proposer de toutes nouvelles façons mécaniques de lire l’heure. Ils ont déjà créé la UR-101 et la UR-102. Si le succès d’estime est bel et bien là, la rentabilité est loin d’être au rendez-vous. Les pères des deux jeunes gens doivent mettre la main à la poche pour renflouer cette jeune pousse prometteuse mais encore exsangue. New York est là, sous leurs yeux, avec sa fantastique inspiration architecturale, sa pulsation qui ne cesse jamais, sa vitalité exceptionnelle, la stimulation quotidienne que la ville procure. De quoi booster l’imaginaire. Mais il y a aussi sa rudesse et sa violence, contrebalancées par le sentiment qu’elle procure d’être au centre du monde. Un rêve, qui peut si facilement tourner aussi au cauchemar.

NY NY
NY NY

Vingt ans plus tard, c’est le rêve de ces jeunes gens qui a prédominé, qui a pris forme et est devenu bien vivant. Urwerk est désormais une planète-phare, singulière, forte, unique en son genre, de la galaxie de la « nouvelle horlogerie ». C’est à cette stimulation sensorielle originale que les deux amis ont voulu rendre hommage. Vingt ans plus tard, ils s’inspirent de ce moment si fort de leur vie pour créer un garde-temps qui évoque la ville-monde de New-York.

URWERK

La UR-105 CT Streamliner Ensemble, ils ont créé la UR-105 CT Streamliner. Un objet « plein », comme ils le caractérisent, dont la forme octogonale emplit le creux de la main. Géométrique, symétrique, doucement anguleuse, la Streamliner offre à la vue un capot gravé de profondes stries qui évoquent les vertigineuses lignes verticales Art Déco de l’Empire State Building ou du Chrysler Building. Fermée, la pièce semble d’une grande sobriété et ne dévoile que l’indication horaire.

URWERK

Mais sous son capot, comme derrière les façades géométriques de NY, un monde bouge, s’agite inlassablement. Il suffit de pousser la languette centrale du capot pour que celui-ci s’ouvre et dévoile un singulier mécanisme propre à Urwerk qui fait tourner une heure satellite affichée aux quatre bras d’un nouveau carrousel squelette. Tour à tour, chacun de ces satellites – qui affiche selon l’heure un de leurs trois index différents – vient défiler le long d’un rail des minutes. "L’esthétique de la pièce se suffit à elle-même. Ouverte, c’est une plongée dans une ambiance très métallique. C’est assez froid. Vous pouvez y percevoir une notion de vitesse, une recherche d’efficacité. Le carrousel de la Streamliner a été entièrement repensé. Il est ultra-light, ultra-performant, ultra-résistant » explique Félix Baumgartner.

Aux côtés d’une indication de réserve de marche, une seconde digitale affiche les dizaines de secondes. Cette pièce, produite grâce au procédé de photolithographie, dont chaque marqueur des secondes a été squeletté pèse le poids proprement infime de 0.10 grammes. Au verso, on peut voir les deux turbines qui contrôlent le système de remontage automatique de la pièce et dont le fonctionnement peut se modifier à l’aide d’un petit levier rétractable: « en position « FULL », le moindre mouvement est exploité pour le réarmement du ressort du barillet. Sur mode « STOP », le système de remontage est désactivé, la UR-105 se recharge alors manuellement par le biais de sa couronne. Une troisième position intermédiaire « RED. » (pour REDUCED) modère le remontage évitant ainsi une tension excessive du ressort de barillet. ».

Comme en un dernier clin d’œil à la vitalité de cette ville, les deux amis placent leur création sous les vers d’un rap de Jay-Z:

In New York Concrete jungle where dreams are made of

There’s nothing you can’t do

Now you’re in New York

These streets will make you feel brand new

Big lights will inspire you

Let’s hear it for New York, New York, New York

©Jay-Z

URWERK

UR-105 CT Streamliner – Spécifications Techniques

La Streamliner existe en deux versions: Titane et acier poli miroir. Prix public CHF 65’000.00 (prix en francs suisses - hors taxe) Titane et acier traité noir PVD. Prix public CHF 65’000.00 (prix en francs suisses - hors taxe)

Mouvement Calibre : UR 5.03 à remontage automatique régulé par une double turbine Rubis : 52 Fréquence : 28,800v/h - 4Hz Réserve de marche : 48 heures

Matières : Heures satellite mues par des croix de Genève en bronze béryllium; carrousel squeletté en aluminium ; secondes digitales squelettées ; carrousel et triples platines en ARCAP.

Finitions : Perlage, sablage, satinage Têtes de vis anglées Index des heures et minutes peints à la main au SuperLuminova

Indications : Heures satellite ; minutes, secondes digitales Réserve de marche

Boîtier Matières : UR-105 CT boîtier titane et acier poli miroir UR-105 CT black titane et acier traités PVD noir

Dimensions : Largeur 39,50mm ; longueur : 53mm ; épaisseur : 17.8 mm

Glace : Crystal saphir

Etanchéité : Pression testée à 30m / 3ATM