11. highlights


CHANEL - PREMIÈRE CAMÉLIA SKELETON WATCH

QUAND ESTHÉTIQUE ET TECHNIQUE NE FONT QU’UN

English Español 中文
janvier 2018


CHANEL - PREMIÈRE CAMÉLIA SKELETON WATCH

La montre Première Squelette Camélia est l’aboutissement de la même approche horlogère rigoureuse que Chanel a pris dès le début: fusion de la forme et de la fonction, de la beauté et de l’exécution technique.

Q

uand en 1987 Chanel se lance dans l’horlogerie, avec la bien-nommée montre Première, les grands horlogers traditionnels regardent cette initiative avec hauteur et un vague dédain. Certes, la maison Chanel est prestigieuse et le nom qu’elle porte est reconnu dans le monde entier, mais l’horlogerie n’est-elle pas, à leurs yeux tout du moins, le pré-carré historique et réservé des grandes maisons suisses? On ne s’improvise pas «horloger» ainsi…

Trente ans plus tard, force est de constater que l’horlogerie selon Chanel a acquis – ou plus exactement conquis – ses pleines lettres de noblesse.

En attestent notamment les quatre Grand Prix d’Horlogerie de Genève reçus en 2012 pour la Chanel Tourbillon Volant qui emporte le prix de la montre féminine, puis en 2013, dans la catégorie Artistic Crafts, c’est au tour de la Mademoiselle Privé Camélia Brodé, en 2016 celui de la Secret Watch «Signature Grenat» dans la catégorie montre joaillerie, et enfin cette année, en 2017, la Montre Première Squelette Camélia remporte le prix de la montre féminine.

MONTRE PREMIÈRE SQUELETTE CAMÉLIA
MONTRE PREMIÈRE SQUELETTE CAMÉLIA
Edition numérotée. Boîte en or blanc 18K (28,5 x 37 mm) sertie de 92 diamants taille brillant. Aiguilles serties de 17 diamants taille brillant. Lunette en or blanc 18K sertie de 104 diamants taille brillant et 4 diamants taille baguette. Couronne en or blanc 18K sertie de 24 diamants taille brillant. Bracelet en satin noir avec un fermoir en or blanc 18K serti de 30 diamants taille brillant. Poids total diamants: 5,53 carats.

Quatre prix qui reflètent parfaitement l’étendue que couvre désormais l’horlogerie Chanel: une alliance particulière, rigoureusement tenue au fil de collections très maîtrisées, entre une esthétique épurée, essentielle, retenue, aux codes distincts et affirmés, et une approche horlogère exigeante qui lui a permis d’en maîtriser graduellement les métiers et les savoir-faire spécifiques.

Chemin vers la Haute Horlogerie

En 1987, quand Chanel se lance dans l’horlogerie, d’emblée la Maison collabore étroitement avec l’entreprise G&F Châtelain, une manufacture d’habillage renommée située à La Chaux-de-Fonds. Entreprise experte dans la boîte, le bracelet et le sertissage, c’est dès lors là que naissent toutes les montres Chanel.

En 1993, pas supplémentaire, Chanel acquiert G&F Châtelain SA, tout en lui conservant raison sociale, ensemble des activités et autonomie.
De là, Chanel va poursuivre son chemin horloger. La collaboration entre le Studio de Création de Chanel à Paris, un département dédié au sein de G&F Châtelain et des collaborations expertes externes avec horlogers et artisans reconnus va s’intensifier et s’approfondir.

Deux premiers mouvements vont ainsi voir le jour: en 2005, le calibre Chanel 05T1 est une première mondiale, avec une platine de céramique, noire ou blanche unique en horlogerie; et en 2008, en collaboration avec la manufacture historique Audemars Piguet, Chanel présente la J12 3125, dont le Calibre 3125, dérivé du Calibre 3120 de la manufacture, est équipé d’un rotor en céramique noire – une première horlogère.

CHANEL J12 RMT
CHANEL J12 RMT

Pas supplémentaire, en 2010 s’ouvre une collaboration avec Renaud et Papi, maîtres-horlogers spécialisés dans les pièces compliquées. Elle va permettre à Chanel de franchir encore une marche vers la Haute Horlogerie.

Cette année-là, Chanel sort en effet une montre dont le mouvement si particulier va fortement marquer les esprits: la Chanel J12 Rétrograde Mystérieuse. C’est un calibre très complexe et totalement inédit, qui combine tourbillon, affichage digital des minutes et aiguille des minutes rétrogrades. Pourquoi deux affichages distincts des minutes? Car un obstacle se dresse dans la course naturelle de l’aiguille des minutes tout autour du cadran: une inédite couronne verticale rétractable située à 3h l’empêche de passer et l’oblige à rétrograder. Et pendant ce temps, alors qu’elle fait le tour du cadran à l’inverse pour venir recommencer sa course de l’autre côté de l’obstacle, l’affichage digital se charge d’afficher les minutes écoulées. Du jamais vu. Une vraie prouesse horlogère.

Deux ans plus tard, en 2012, toujours en collaboration avec Renaud et Papi, Chanel présente un autre mouvement, le Chanel TVC 12. C’est un mouvement à tourbillon volant dont la cage est travaillée en forme de camélia et qui va apparaître cette année-là dans la Première Tourbillon Volant Camélia, remportant aussitôt un Grand Prix d’Horlogerie de Genève dans la catégorie montres pour femmes. Le même mouvement à tourbillon volant sera ensuite décliné dans la J12 Tourbillon Volant Comète puis en version squelettée, dans la J12 et dans la Première Tourbillon Openwork Camélia.

In-house calibres

Mais dès 2011, Chanel a pris la décision de passer à la vitesse encore supérieure en développant ses propres mouvements propriétaires, conçus intégralement en interne. Pour y parvenir, un département spécifique dédié à la Haute Horlogerie a été créé au sein de G&F Châtelain.

MONSIEUR DE CHANEL, CALIBRE 1
MONSIEUR DE CHANEL, CALIBRE 1

Et en 2016 en sort le premier mouvement Chanel in-house, le Calibre 1. On pourrait en parler comme d’un manifeste. Imaginée et dessinée par le Studio de Création Horlogerie, la montre Monsieur de Chanel étonne aussi bien esthétiquement et graphiquement par la disposition particulière de son affichage qu’au niveau de son mouvement. Le Calibre 1 combine en effet heure sautante et minute rétrograde instantanée. Une double complication horlogère qui, finement exploitée et transposée formellement donne à la montre Monsieur une allure unique, pour employer un mot-fétiche de Chanel.

Techniquement comme esthétiquement, le Calibre 1 inaugure les nouvelles avenues horlogères qui s’ouvrent désormais à Chanel.

En 2017, le Calibre 2 vient le confirmer avec la Montre Première Squelette Camélia.

CHANEL - PREMIÈRE CAMÉLIA SKELETON WATCH

Un mouvement qui dessine un camélia

Parler d’adéquation entre forme et fonction est souvent devenu un cliché trop facilement utilisé. Mais ici, avec la Montre Première Squelette Camélia et son Calibre 2, difficile de trouver plus étroite imbrication entre les fonctions mécaniques et les formes qu’elles prennent pour créer de concert… une fleur qui dit le temps. Montre-camélia poétique, pure, tridimensionnelle, vibrante, elle semble ne faire qu’un avec son mouvement. La technique est ici totalement mise au service de l’esthétique. Et de fait, tous les éléments du mécanisme ont été conçus, pensés et disposés de façon à dessiner la forme du camélia, à s’effacer pour ne laisser voir que son tracé, ne signalant sa présence que par son balancier-spiral qui vibre délicatement au coeur de la fleur.
Le Calibre 2 est donc un mouvement conçu spécifiquement pour et dédié uniquement à la Montre Première Squelette Camélia, avec laquelle il fait littéralement corps.

Si le motif emblématique du camélia – fleur de prédilection de Mademoiselle – s’est naturellement et aussitôt imposé, notamment après le succès de la Première Tourbillon Volant Camélia avec sa cage de tourbillon en forme de camélia, trois ans ont été nécessaires pour concevoir, développer, construire, fiabiliser, assembler ce «mouvement-fleur», pourrait-on dire.

Difficile de trouver plus étroite imbrication entre les fonctions mécaniques et les formes qu’elles prennent pour créer de concert… une fleur qui dit le temps.

Car il ne s’agit pas seulement, comme dans le squelettage traditionnel, d’ajourer ponts, platines voire rouages. Ici, il a fallu repenser et redessiner tous les composants, les architecturer et les faire interagir tout en tenant compte étroitement des contraintes techniques et des impératifs esthétiques.

Le train de rouages étagé prend la forme même du camélia et de la disposition de ses pétales. Endroit comme envers, on ne perçoit que le dessin de la fleur. Pour y parvenir, les horlogers de Chanel et ses constructeurs ont dû recalculer toute la chaîne cinématique, arranger, disposer, styliser tous les composants en les étageant de façon à composer un mouvement en forme de camélia tridimensionnel.

MONTRE PREMIÈRE SQUELETTE CAMÉLIA – CALIBRE 2
MONTRE PREMIÈRE SQUELETTE CAMÉLIA – CALIBRE 2
Mouvement mécanique à remontage manuel affichant les heures et les minutes. Train de rouage étagé formant les pétales du camélia. Mécanismes dessinés et disposés de manière à ne laisser apparaître que la forme de la fleur, visible à la fois côté cadran et côté fond. Composants entièrement décorés afin d’être aussi bien visibles à l’endroit qu’à l’envers.
Réserve de marche de 48 heures. 107 composants. 21 rubis. Fréquence de 28 800 alternances / heure (4Hz). Balancier à inertie variable. Barillet à bride fixe, couple de ressort environ 420 g.mm. Système antichoc en protection du balancier. Dimensions du mouvement: longueur 27.80 mm; largeur 23.30mm; épaisseur: 5,4 mm. Dimension du boîtier: diamètre 40 mm; épaisseur 10.66 mm.

Un aboutissement

A sa façon, le Calibre 2 marque l’aboutissement d’une démarche de pureté, de simplicité, d’alchimie entre forme et fonction qui est ici totalement accomplie.

La Montre Première Squelette Camélia est une complication horlogère en soi, qui plus est unique, mais la montre apparaît comme une évidence, d’une simplicité et d’une lisibilité parfaite. Son mouvement est littéralement son cadran mais elle offre une parfaite lisibilité et une totale simplicité d’usage.

La stylisation de son architecture florale intensément féminine est soulignée par le jeu de contrastes entre ombres et lumières, le noir intense du calibre – ou son éclat de diamants – dessinant ses pétales dans l’encadrement d’un lumineux boîtier d’or blanc 18 carats.

MONTRE PREMIÈRE SQUELETTE CAMÉLIA
MONTRE PREMIÈRE SQUELETTE CAMÉLIA
Edition limitée à 12 pièces. Boîte en or blanc 18K (28,5 x 37 mm) sertie de 47 diamants taille baguette. Squelette camélia serti de 246 diamants taille brillant. Lunette en or blanc 18K sertie de 42 diamants taille baguette et 52 diamants taille brillant. Couronne en or blanc 18K sertie de 16 diamants taille baguette et 11 diamants taille brillant. Bracelet en or blanc 18K serti de 282 diamants taille baguette et fermoir en or blanc 18K serti de 254 diamants taille brillant. Poids total diamants: 22,66 carats.

Un soin extrême a été apporté à la fabrication et à la décoration de chacun de ses composants minutieusement terminés: satinage circulaire, anglage diamant, polissage, rhodiage, traitements ADLC (Amorphous Diamond Like Carbon)… et sertissage. _ Plusieurs versions de la Montre Première Squelette Camélia coexistent, toutes taillées dans de l’or blanc 18 carats et toutes serties à un degré plus ou moins exhaustif, qu’il s’agisse du boîtier, de la platine squelettée, de la couronne, des aiguilles, du fermoir, voire du bracelet intégralement serti dans la version la plus prestigieuse (en édition limitée de 12 pièces).

MONTRE PREMIÈRE SQUELETTE CAMÉLIA
MONTRE PREMIÈRE SQUELETTE CAMÉLIA
Edition numérotée. Boîte en or blanc 18K (28,5 x 37 mm) sertie de 47 diamants taille baguette. Squelette camélia serti de 246 diamants taille brillant. Lunette en or blanc 18K sertie de 42 diamants taille baguette et 52 diamants taille brillant. Couronne en or blanc 18K sertie de 16 diamants taille baguette et 11 diamants taille brillant. Bracelet en satin noir avec un fermoir en or blanc 18K serti de 30 diamants taille brillant. Mouvement mécanique avec remontage manuel (48 heures de réserve de marche). Poids total diamants: 7,82 carats.

Sertir la platine représente en soi un exploit technique. Car à tout moment, le sertisseur prend le risque de la déformer, et donc de la rendre inopérante car sa parfaite planéité est indispensable à son bon fonctionnement. Tâche suprêmement délicate, exigeant une minutie et un dosage fin de l’effort pour ne pas altérer sa fonction mécanique! Pour Chanel, un des enjeux majeurs de la Montre Première Squelette Camélia, au-delà de l’exploit horloger que représente la forme de son mouvement, et de son esthétique parfaitement identitaire, est de démontrer son excellence horlogère qui doit se lire dans la perfection de tous les détails. Non seulement dans les détails techniques du mouvement lui-même, dans le façonnage et la composition de ses rouages, dans l’audace de ses ponts, dans la qualité de ses finitions, mais aussi dans son habillage, dans le choix des matériaux, dans le jeu de leurs contrastes, jusqu’au poinçon du Lion – signe astrologique de Mademoiselle et symbole de la Haute Horlogerie Chanel – gravé au laser sur la surface de la couronne sur le mouvement.

Avec son deuxième mouvement intégralement in-house, Chanel, 30 ans après ses débuts avec la Première, marque une étape essentielle de son singulier chemin en Haute Horlogerie. Et comme avec la J12, Chanel démontre aussi, au-delà des différentes performances et démonstrations techniques, que ses modèles emblématiques ont une pertinence, une modernité et un attrait que le temps n’érode pas. Bien au contraire: que le temps magnifie. A l’image de la montre Première dont le dessin du boîtier reprend la forme du lieu totémique de la Maison, la Place Vendôme. Une place qui fut, rappelons-le au passage, dessinée en 1699 par Mansart, le grand architecte de Versailles qui ne pouvait pas imaginer qu’un jour, la forme si rigoureuse de sa place deviendrait celle d’une prestigieuse montre.