time-keeper



Quand la montre est encore un vrai instrument

MONTRES DE VOYAGE

English Español
janvier 2018


Quand la montre est encore un vrai instrument

Il y a voyages et voyages... Les promeneurs, randonneurs, trekkeurs, alpinistes et autres explorateurs n’ont pas les mêmes besoins que les passagers jetlagués d’un vol intercontinental ou que les hommes d’a aires qui veulent joindre le monde entier au petit réveil. A pied, on avance lentement (en moyenne 4 à 5 km/heure) et on n’a que faire de l’heure universelle. Par contre, l’orientation, l’altitude, la température, la météo ou bien d’autres données s’avèrent bien utiles voire parfois nécessaires.

B

reitling se targue ainsi d’avoir sauvé au moins une vie grâce au micro-émetteur de la Breitling Emergency d’un chasseur de grizzli perdu le long de la rivière Susitna, à 190 kilomètres d’Anchorage, Alaska. «Même si je venais à tout perdre, j’aurai toujours ma montre», a déclaré Mark Spencer qui, en hypothermie, serait parvenu à dévisser un bouchon de sécurité, déployer l’antenne principale, et activer le micro-émetteur de sa montre qui a aussitôt émis un signal de localisation d’urgence sur la fréquence internationale de détresse aéronautique 121,5 MHz. C’était en 2013.

Comme quoi, les montres-instruments – ce qu’étaient véritablement les premières montres à Heure Universelle ou GMT – peuvent toujours être utiles.

Quand la montre est encore un vrai instrument
The first wristwatch in the world fitted with an integrated dual frequency distress beacon (PLB/Personal Locator Beacon), the Emergency allows you both to send an alert and guide the localisation and rescue operations. Calibre Breitling 76, a thermocompensated quartz electronic SuperQuartzTM movement, analogue and 12/24 hour LCD digital display, EOL indicator. Chronograph, 1/100th second, max. 23 hours 59 min. 59.99 sec. Digital day and date programmed for 4 years. Countdown timer, 2nd time zone, al

LA T-TOUCH, COUTEAU SUISSE DE L’HORLOGERIE

Les randonneurs ont tous leur couteau suisse dans la poche. La Tissot T-Touch remplit cette multifonction au poignet. On ignore si une T-Touch a déjà sauvé une vie, mais la liste de ses «lames» démontre l’étendue des services qu’elle peut rendre en toutes circonstances: Altimètre • THermomètre • Alarme • Boussole • Météo par pression relative • Chronomètre • Dénivellomètre • Fuseau horaire • Calendrier Azimut • Météo par pression absolue • Temporisateur: compte à rebours...

La T-Touch est née en 1999. C’est la première montre tactile, une technologie alors réservée aux «pavés tactiles» utilisés par les pros en informatique. Chaque touche sur l’écran attire une faible charge au point de contact sur l’écran tactile dit «capacitif» qui stocke les charges électriques. Sur les bords de la glace, des circuits mesurent la charge et envoient les informations à un «contrôleur» qui les traite et les redistribue. Le tout est affiché à la fois par les trois aiguilles traditionnelles et par écran LCD sous la glace tactile. Une forme d’hybridation analogique et digitale mise au point par les ingénieurs d’Asulab à Marin qui «ont su adapter cette technologie ludique à l’horlogerie et réaliser ce procédé de lecture qui permet d’obtenir des informations qu’on ne pouvait pas avoir», avait déclaré François Thiébaud. Un montre «augmentée», à sa façon.

TISSOT T-TOUCH
TISSOT T-TOUCH

Depuis, la T-Touch a très largement étendu son domaine et y a vu pousser un nombre étonnant de ramifications. Elle s’est d’abord transformée en Tissot Silen-T, au look classique, vibrant discrètement au bras de son porteur pour l’avertir qu’il est l’heure; puis la Tissot High-T, pour les USA, qui dès 2004 affichait par radiofréquences les breaking news, les résultats sportifs et la météo.

TISSOT T-TOUCH EXPERT
TISSOT T-TOUCH EXPERT

Avec l’arrivée de la T-Touch Expert, Tissot se concentre à nouveau sur ses priorités sportives. L’Expert permet d’accéder simultanément à deux fonctions voisines, et donc de combiner les informations. Elle est aussi plus précise, plus robuste que son aînée. Et elle devient étanche à 100m. Sport par sport verra naître ainsi sa T-Touch spécialisée. Pour les plongeurs ce sera la Tissot Sea-Touch qui remplit tous les critères officiels de luminosité de résistance aux chocs, d’antimagnétisme, de dispositif de chronométrage intégré, de solidité du bracelet. Pour les navigateurs, c’est la Tissot Sailing- Touch, avec notamment ses prévisions météo avec histogramme ou sa mesure de la vitesse sur une dis- tance donnée. On pourrait multiplier les exemples. Mais c’est sans compter tous les modèles avec fonctions dédiées aux différentes activités et à nombre de sports ou d’activités. Une liste qu’il serait trop long d’énumérer ici.

Mais la tactile sait aussi se faire plus urbaine, notamment dans sa version féminine, et se pare parfois même de diamants avec la Tissot T-Touch II. Elle lorgne aussi du côté des plus jeunes avec la Tissot T-Race Touch et ses 11 fonctions.

TISSOT SAILING TOUCH
TISSOT SAILING TOUCH

Le soleil se lève

En 2014, Tissot introduit une nouvelle première mondiale: une montre tactile à énergie solaire. La T-Touch Expert Solar accumule 20 fonctions, dont un calendrier perpétuel avec jour et semaine, un double fuseau, deux alarmes sans compter la météo à pression relative, altimètre avec dénivellomètre, chronographe avec journal, boussole, azimut, compte à rebours, rétro-éclairage. Ne manque que le tire-bouchon du randonneur fatigué.

TISSOT T-TOUCH EXPERT SOLAR
TISSOT T-TOUCH EXPERT SOLAR

L’écran LCD et la cellule solaire sont directement intégrés au cadran. Le panneau solaire lui-même est invisible, placé derrière le cadran. «Connectée» avant l’heure, pourrait on dire de la T-Touch. Oui, mais totalement autonome, ne dépendant que d’elle même et entière- ment consacrée à des fonctions qui sont de vrais instruments, directement utiles à l’activité de son porteur. C’est toute la différence. Et elle est essentielle.