Conversation pieces 2019


Richard Mille Bonbon Collection

CONVERSATION PIECES

English Español
avril 2019


Richard Mille Bonbon Collection

Diable d’homme que ce Richard Mille. Alors que pour la plupart des horlogers les métiers d’art perpétuent une iconographie surannée très XVIIIème siècle, composée de fleurs, d’animaux sauvages et de paysages bucoliques, le voici qui ouvre une rutilante bonbonnière pop et psychédélique.

D

iable d’homme que ce Richard Mille. Alors que pour la plupart des horlogers les métiers d’art perpétuent une iconographie surannée très XVIIIème siècle, composée de fleurs, d’animaux sauvages et de paysages bucoliques, le voici qui ouvre une rutilante bonbonnière pop et psychédélique.

«Il n’y a aucun sens à donner aux bonbons, c’est pour ça que se sont des bonbons.» Citation tirée de Charlie et la chocolaterie, film de Tim Burton

Sucettes, marshmallows, cupcakes, réglisses, myrtilles, litchis, cerises, kiwis, fraises, citrons, 60 couleurs éclatent sous nos yeux, rayonnant sur 10 modèles différents, 4 Douceur et 6 Fruits. Prenez votre panier et choisissez. A condition, convient-il de souligner, que vous soyez gosse de parents très fortunés. Trois cent friandises au total sur l’étal, pesant entre 106’000.- et 157’000.- CHF chacune. Certaines arborent jusqu’à 16 bonbons et fruits par cadran. Tout en relief et d’un micro-réalisme saisissant.

On aura beau dire ce qu’on veut, le confiseur Richard est le rock-star le plus avancé de la planète Horlogerie. Ceci dit, la couleur, les matières et les textures, ça le connaît. Il en a joué avec grande rigueur depuis ses débuts en 1999, en associant d’emblée architecture mécanique d’avant-garde ostensible et recherches en matériaux. Les couleurs sont nées de là. Mais quand Richard Mille s’attaque à la chose, il le fait avec une rigueur implacable. Développer une seule couleur/texture/matériau – comme par exemple imiter de façon précieuse la texture d’une spirale de réglisse enroulée sur elle-même – « nous prend une année et demande un investissement de plus de 100’000.- CHF », nous affirme-t-on sans sourire.

2019

Comme taillés sur mesure pour les Marie-Antoinette du XXIème siècle (et parfaitement motorisés, donc) il n’empêche que ces bonbons de métiers d’art contemporains donnent un sacré coup de vieux à ses co-exposants qui vantent non loin leurs papillons d’un autre temps.

2019

Et nul doute aussi que de petits malins vont aussitôt s’engouffrer dans ce qui est devenu immédiatement « tendance ». A preuve : les bonbons (petit rappel, il y en a 300 au total) sont d’ores et déjà sold out.