Les nouveautés du Swatch Group à la lumière de nos archives


Omega: capital Lune

DANS NOS ARCHIVES

English Español
juillet 2019


Omega: capital Lune

Depuis 50 ans, Omega capitalise sur l’aventure hors norme qui a fait de sa Speedmaster la première montre à avoir été portée sur la Lune. Dans notre édition de juillet 1969, nous soulignions déjà la portée historique de l’événement pour la marque suisse.

I

l faut vraiment vivre au fond d’une grotte avec une stalactite comme seule clepsydre pour ignorer qu’il y a 50 ans, le 20 juillet 1969, des hommes alunissaient pour la première fois et allaient se promener sur la surface poussiéreuse de notre satellite, montre Omega Speedmaster BA 145.022 au poignet.

Depuis lors, Omega n’a de cesse de mettre en valeur sa participation à cet exploit historique. C’est de bonne guerre. Et d’autant plus justifié aujourd’hui que la vague du vintage s’apparente à un tsunami.

Europa Star, N°5, 1969
Europa Star, N°5, 1969
www.europastar.com/club

Dans la foulée immédiate, toujours en 1969, Omega produit une série spéciale de sa Speedmaster lunaire, en or jaune et dotée d’une lunette de couleur burgundy dit-on en anglais, ou bordeaux en français. Très exactement 1’014 de ces modèles ont vu le jour entre 1969 et 1973, dont 28 ont été offerts aux astronautes de la NASA et le reste vendu au public.

An astronaut's Omega Speedmaster as worn in Space after NASA clearance
An astronaut’s Omega Speedmaster as worn in Space after NASA clearance
Europa Star, N°5, 1969

Des modèles devenus rares et très recherchés par les collectionneurs: la montre portant le numéro 722 a été vendue en novembre 2018 à Genève au prix de 68’750 CHF, alors qu’elle était estimée entre 15’000 CHF et 25’000 CHF.

Omega Ref. BA 145.022, Edition limitée, numéro 722 1970. ©Phillips
Omega Ref. BA 145.022, Edition limitée, numéro 722 1970. ©Phillips

Recréation

A l’occasion des 50 ans de cet exploit, Omega a recréé cette fameuse BA 145.022. Boîtier (passé de 40 mm à 42 mm), cadran, index et aiguilles des heures et des minutes sont désormais taillés et façonnés dans un alliage particulier et déposé, le Moonshine Gold, dont l’éclat rappelle «la couleur de la lune brillant contre un ciel bleu profond», comme le dit la communication d’Omega.

Mais l’argument n’est pas seulement poétique: cet alliage est censé offrir une meilleure résistance au pâlissement et à la perte de brillance de la matière au fil du temps.

La fameuse lunette bourgogne est quant à elle désormais en céramique, avec échelle tachymétrique en Ceragold.

Le cadran brossé vertical est marqué OM, pour «Or Massif», et ses index sont taillés dans de l’onyx noir. Ses aiguilles heure et minute sont également rehaussées de vernis noir ainsi que les aiguilles des secondes centrales du chronographe et celles des compteurs.

La nouvelle Omega Speedmaster Apollo 11 Edition limitée

Changement de mouvement

Les premières Speedmaster à aller se promener sur la Lune étaient encore équipées du mouvement 321, un calibre manuel à roue à colonne d’originie Lemania. Dès 1969, un nouveau mouvement l’a remplacé, le 861, également un Lemania, à la fréquence plus élevée et au mécanisme simplifié, à commande centrale par cames et non plus par roue à colonne.

Aujourd’hui, c’est son descendant 3861 qui équipe la Speedmaster commémorative. Un mouvement toujours manuel mais désormais co-axial, avec fonction stop-seconde, anti-magnétisme poussé et excellentes performances chronométriques.

On peut l’apercevoir pleinement au dos de la montre, encadré par une bague décorative gravée laser et traitée PVD qui montre une carte partielle de Cap Canaveral vu du ciel et sertie d’un fragment de météorite lunaire.

Omega: capital Lune

Une version acier très commémorative

Si la version or est éditée à 1’014 exemplaires, 6’969 exemplaires de cette Speedmaster Apollo 11 sont également proposés en acier. Le modèle acier, au cadran gris et noir, est plus ouvertement commémoratif, avec deux touches particulières qui le distinguent: un unique chiffre «11» à la place de l’index correspondant et le compteur des minutes orné d’un dessin montrant Buzz Aldrin descendant l’échelle qui le mène au sol lunaire.

La célèbre trace de son premier pas est reproduite au dos de la montre, encadrée de la célèbre phrase “THAT’S ONE SMALL STEP FOR A MAN, ONE GIANT LEAP FOR MANKIND”. Un slogan façonné par la NASA, que l’on pourrait aussi traduire, désormais, par: «Un petit pas pour l’Homme, un pas de géant pour Omega»...

Omega: capital Lune

Visitez nos archives - Rejoignez le Club Europa Star!
60 ans de marques, de modèles, de marchés et leurs développements au fil du temps