13. highlights


Chanel: Quand le style dicte le mouvement

COVER STORY

English Español 中文
janvier 2019


Chanel: Quand le style dicte le mouvement

Depuis sa très remarquée entrée en horlogerie en 1987 avec la bien-nommée montre Première, Chanel a indubitablement imposé un style unique, aux codes esthétiques précis, déclinés avec une rare constance. Et contrairement aux horlogers suisses traditionnels qui historiquement ont toujours placé le mouvement aux commandes, Chanel met le mouvement, la mécanique, intégralement au service de l’esthétique. Elle soumet la fonction au primat de la forme. Ou dit autrement, le mouvement sera ce que le style voudra.

A

yant gravi pas à pas les échelons menant à ce qu’il est convenu d’appeler Haute Horlogerie, Chanel a su acquérir ses lettres de noblesse horlogère tout en réaffirmant et renouvelant sans relâche ses codes stylistiques intransigeants: le noir, le blanc, la pureté des formes, le matelassé, la perle, le camélia…

Cette constance et cette rigueur ont rendu pérennes chacune de ses lignes horlogères qui, à l’image de la célèbre J12, se prêtent à toutes les évolutions sans jamais au grand jamais dévier de leur forte et sobre personnalité.

Dernière-née, la ligne transgressive Boy∙Friend le démontre à son tour en accueillant dans son cadre inchangé le Calibre 3, intégralement conçu pour elle.

Une montre «squelette»?

La Boy∙Friend Squelette Calibre 3 de Chanel a reçu cet automne le Prix de la montre dame lors du GPHG. L’année précédente, le même prix était aussi allé à Chanel pour sa Première Squelette Camélia Calibre 2 (au total, Chanel a remporté cinq Grands Prix du GPHG). Comment expliquer un tel double succès deux ans de suite? Et tous deux attribués à des montres mécaniques dites «squelette» et destinées aux femmes?

En fait, l’appellation «squelette» est une dénomination traditionnelle en horlogerie, dont on doit l’introduction à l’horloger André-Charles Caron qui, vers 1760, fut le premier à supprimer le cadran pour dévoiler ainsi les «secrets» de fonctionnement du mouvement.

L’opération dite de «squelettage» consiste donc à ajourer au maximum les composants et l’ossature du mouvement pour lui donner la plus grande visibilité possible.

Comme de la dentellerie mécanique.

Dans l’immense majorité des cas, cette opération s’effectue sur un mouvement préexistant que l’on perce, éclaircit, allège, adapte, que l’on met en scène si l’on veut.

BOY∙FRIEND SQUELETTE DIAMANTS
BOY∙FRIEND SQUELETTE DIAMANTS
Boîtier et lunette sertie de 66 diamants taille brillant en or beige 18 carats, couronne en or 18 carats avec cabochon onyx. Aiguilles plaquées or beige. Bracelet crocodile noir brillant avec boucle ardillon en or beige 18 carats sertie de 48 diamants taille brillant. Poids total de l’or:  37 g. Dimensions: 37 x 28.6 x 8.40 mm.

Or Chanel, avec ses Calibres 2 et 3 intégralement conçus et produits en interne, a procédé tout à fait différemment.

Quand le style dicte le mouvement

L’horloger traditionnel part du mouvement, qui est sa base. Il cherche la meilleure façon de le squelettiser, ajoure ses composants, ajuste son architecture et peaufine ses finitions selon le style qu’il veut donner à sa montre puis l’accorde à son boîtier et l’emboîte. Un travail en soi remarquable mais que Chanel emprunte de façon contraire.

De par ses origines – le mythe Chanel, le règne sur la Couture, Paris – Chanel est dépourvue de ce sur-moi horloger. Sans compter sur l’importance de l’immense legs laissé par Gabrielle Chanel, brillamment entretenu et renouvelé par Karl Lagerfeld, de ses codes identitaires très forts et perdurant. Chanel part du style, pas de la technique. A celle-ci de s’adapter à celui- ci.

En l’occurrence, se suspendre à l’intérieur du boîtier de la finement nommée Boy∙Friend. Une collection lancée en 2015, au style androgyne que certains ont même qualifié de transgenre: une montre d’homme destinée aux femmes. A des femmes désormais aussi adeptes d’horlogerie mécanique mais sans pour autant accepter que le technique vienne primer sur l’esthétique.

Calibre 3
Calibre 3
Mouvement mécanique squelette à remontage manuel manufacturé par Chanel affichant heure, minute et seconde. Réserve de marche de 55 heures. Etanche à 30 m. Nombre de composants: 114. 21 rubis. Fréquence 28’800 alt./h (4Hz). Système antichoc. Balancier à inertie variable. Mouvement squelette: ponts et platine en laiton traité ADLC noir. Flancs or beige par traitement galvanique.

Pour le Studio de Création horlogère de Chanel, d’où part tout projet, le mouvement «squelette» va ainsi devoir se plier à cette forme octogonale aux pans coupés dans laquelle il sera suspendu. Un tel mouvement n’existe pas, il faudra donc le créer de toutes pièces. Dans ce processus créatif, le dessin va dicter la main et l’ingéniosité des horlogers. Non sans susciter tourments mécaniques et recherches pointues.

Il faudra trois ans pour y parvenir. Selon le dessin, le mouvement ne doit pas disparaître pour autant mais s’estomper derrière une série de trois cercles entrelacés verticalement. Trois cercles qui font office de décor. Trois cercles qui disent l’essentiel: de haut en bas, l’énergie accumulée dans le ressort de barillet, les heures et minutes, la petite seconde. Trois cercles qui vont dicter sa forme au mouvement.

Tout le complexe jeu des rouages, du réglage, du remontage devra se construire et s’agencer de façon à s’effacer, à se retirer au second plan au profit du seul motif des trois cercles qui tendent à l’épure.

Construit et étagé en ligne – ce qui implique de devoir redessiner et réajuster tous les composants – le mouvement est noirci et tous ses rouages sont pleins. Aucune vis n’est apparente. Seuls sont partiellement visibles, en deuxième plan derrière les ponts circulaires, le cœur du Calibre 3, sa roue d’échappement et son balancier spiral. Pour ne pas perturber la vision avec la masse oscillante d’un remontage automatique, le remontage est manuel et lorsqu’il est actionné, un petit train de fins rouages – les seuls visibles – se met en route et transmet l’énergie au ressort de barillet.

Chanel: Quand le style dicte le mouvement

Ainsi dessiné et construit, le Calibre 3 semble suspendu dans le cadre naturel qui lui est destiné, pris entre deux verres saphir aux arrêtes biseautées. Boîtier en or beige et mouvement noir aux arrêtes d’or beige, ne font plus qu’un, en toute légèreté et en pleine cohérence.

Le long chemin de la cohérence esthétique

Mais pour que le style advienne et que la cohérence soit atteinte, il faut recourir à nombre de savoir-faire et parfois mener d’inédites recherches jusqu’à trouver la meilleure solution technique. Ainsi par exemple pour les roues pleines, dessinées par les stylistes, dont on oublie la seule fonctionnalité de roues au profit de leur insertion esthétique sous les trois cercles qui dominent et structurent le décor.

Si la plupart des roues horlogères ont des bras, ce n’est pas par hasard. Les bras les renforcent, les rigidifient et les maintiennent parfaitement planes. Difficiles voire impossibles à réaliser selon les techniques traditionnelles, les roues pleines qui caractérisent le Calibre 3 ont été créées par croissance galvanique, ou autrement dit, par impression 3D.

Un processus technologique complexe qui, semble-t-il, n’avait encore jamais été utilisé pour les composants d’un mouvement.

Autre défi stylistique délicat à réaliser techniquement, la finition des ponts suspendus qui mélangent harmonieusement surfaces en revêtement ADLC (amorphous diamond- like carbon) noir et anglages terminés en traitement galvanique d’or beige. Un même élément est donc soumis ici à deux traitements différents qui doivent parfaitement se recouper. Le but recherché: que stylistiquement, mouvement, lunette et boîtier ne forment qu’une seule sculpture. Et que seules deux couleurs dominent et dessinent les formes: l’éclat si particulier et tendre de l’or beige 18 carats jouant sur le noir des revêtements de surface.

Sans oublier un tour de diamants qui étincelle dans la version joaillière de la Boy∙Friend Squelette Calibre 3.

BOY∙FRIEND SQUELETTE
BOY∙FRIEND SQUELETTE
Boîtier et lunette en or beige 18 carats, couronne en or 18 carats avec cabochon onyx. Aiguilles plaquées or beige. Bracelet crocodile noir brillant avec boucle ardillon en or beige 18 carats. Poids total de l’or:  37 g. Dimensions: 37 x 28.6 x 8.40 mm.

Un succès immédiat

Dévoilée pour la première fois lors de la foire horlogère Baselworld 2018, la Boy∙Friend Squelette Calibre 3 a aussitôt convaincu par sa pertinence horlogère et son évidence stylistique. Elle témoigne en effet non seulement d’une maîtrise horlogère pleinement atteinte par les équipes de Chanel mais aussi de la sûreté de goût qui définit le style Chanel et le rend si intemporel.

Mais le verdict le plus sûr est encore celui que rendront les femmes auxquelles cette Boy∙Friend s’adresse avec tant de malice – un «Squelette mécanique transgenre» – et de complicité. Une pureté formelle indémodable.