Montres d’exception 2019


Chopard L.U.C Flying T Twin

CONVERSATION PIECES

English Español
avril 2019


Chopard L.U.C Flying T Twin

Karl-Friederich Scheufele a de la suite dans les idées et sait prendre tout le temps nécessaire pour parvenir à son but. On peut le constater avec l’évolution progressive de L.U.C, sa collection de haute horlogerie, comme avec celle de son vignoble – le vin étant sa seconde grande passion.

L

a manufacture L.U.C, qui a présenté son premier mouvement maison en 1996, est désormais presque totalement intégrée : conception du mouvement, design du produit fini, fonte de l’or, étampage et usinage des boîtes, fabrication des composants de mouvements, gravures et décorations traditionnelles faites main, traitements de surface, polissage, assemblage, réglage et contrôle qualité, autant d’opérations que Chopard maîtrise à l’interne et applique à chaque modèle L.U.C.

De plus, depuis juillet 2018, la Maison utilise 100% d’or Ethique ou d’or certifié Fairmined dans la production de l’ensemble de ses montres et bijoux.

2019

Un peu comme pour son vignoble de Monestier LaTour, dans le sud-ouest de la France, que K.-F. Scheufele a patiemment converti à la biodynamie et que l’on pourrait aussi qualifier de désormais totalement «intégré». Car en effet, la biodynamie implique de produire, sécher et stocker une impressionnante liste de plantes qui serviront aux traitements « homéopathiques » de la vigne désormais exempte de tout traitement chimique, dans le respect de la biodiversité. Une façon également, comme en horlogerie, de perpétuer les savoir-faire ancestraux.

Le tout récent et très élégant tourbillon volant L.U.C Flying T Twin est un beau témoignage d’une même exigence. Son très fin et chic boîtier rond de 40 mm et d’une épaisseur de seulement 7,2 mm renferme le nouveau calibre 96.24-L équipé d’un tourbillon volant, alimenté par deux barillets superposés (architecture Twin brevetée par Chopard), remonté par micro-rotor en or 22 carats et qui offre une belle réserve de marche de 65 heures. «Par souci d’épure et pour dégager le tourbillon, nous explique K.-F. Scheufele, ce mouvement certifié chronomètre ne comporte pas de date mais est équipé d’un rare stop-seconde qui permet une mise à l’heure ultra-précise.»

Implanté à 6h, le tourbillon volant règne en toute légèreté, suspendu dans une grande ouverture qui crée transparence et profondeur. Il anime deux aiguille d’or rose qui surmontent un très fin cadran en or massif traité gris ruthénium, guilloché main selon un motif d’alvéoles évocateur de la ruche qui fut le premier logo de Louis-Ulysse Chopard en 1860. Ce médaillon central est encerclé par un tour d’heure azuré et un chemin de fer. Une petite aiguille triangle blanche apposée sur la cage du tourbillon volant fait office de petite seconde. Certifiée COSC, la montre est aussi certifiée Poinçon de Genève, gage d’une exécution de très haute qualité.

50 exemplaires. 152’000.- CHF.