Montres d’exception 2019


F.P. Journe Tourbillon Souverain Vertical

CONVERSATION PIECES

English Español
avril 2019


F.P. Journe Tourbillon Souverain Vertical

A première vue, on pourrait croire, en voyant ce tourbillon fixé verticalement dans un « puits de lumière » ménagé à travers le cadran, à un simple choix d’ordre esthétique, comme nous l’ont montré tant de tourbillons récents.

A

première vue, on pourrait croire, en voyant ce tourbillon fixé verticalement dans un « puits de lumière » ménagé à travers le cadran, à un simple choix d’ordre esthétique, comme nous l’ont montré tant de tourbillons récents. Mais ce serait mal connaître François-Paul Journe qui ne saurait se contenter d’apporter uniquement des améliorations esthétiques sans que celles-ci aient un sens technique.

De ce point de vue, une fois formulée, l’explication du pourquoi de cette pièce est limpide et propose une véritable avancée chronométrique. Comme on le sait en effet, le tourbillon a été imaginé par Abraham-Louis Breguet pour compenser les effets de l’attraction terrestre en brassant les positions. Un dispositif spécifiquement conçu pour les montres de poche qui, comme leur nom l’indique, reposaient la grande majeure partie de leur temps en position verticale, glissées dans la petite poche-gousset du gilet de leur propriétaire, et extraites et consultées verticalement.

Tourbillon vertical 30 secondes avec remontoir d'égalité et seconde morte
Tourbillon vertical 30 secondes avec remontoir d’égalité et seconde morte
Heures et minutes à 3h00, Petite seconde à 6h00, Réserve de marche à 12h00, Tourbillon vertical à 9h00. Autonomie du système horaire 80 heures ± 2h. Calibre 1519 à remontage manuel / 29 tours de couronne. Boîte platine PT 950 ou Or 6N 18 ct. 42 mm sur 13.60 mm. Mouvement en or rose 4N 18 ct. avec cadran horaire en émail sur or blanc. Décoration haut de gamme : 
guillochage Clous de Paris sur les ponts, Côtes de Genève circulaires sur la platine, têtes de vis polies, fente anglée.

En-soi, donc, le tourbillon est relativement inutile dans une montre de poignet qui mixe naturellement les positions au cours du porter. Mais posé à plat durant la nuit – ou pour de longs jours – le tourbillon horizontal d’une montre de poignet va varier en amplitude. Donc, nous explique François-Paul Journe, «J’ai conçu ce tourbillon vertical pour que son fonctionnement soit constant. Que la montre soit portée ou avec boucle ardillon soit posée à plat ou encore, avec une boucle déployante, soit posée sur la tranche, le tourbillon reste vertical dans tous les cas et offre par conséquent toujours la même amplitude». Ce qui, en-soi, est gage d’une meilleure chronométrie et «corrige le défaut» d’un tourbillon monté sur bracelet.

Conçu à l’occasion des 20 ans de son premier de son premier Tourbillon Souverain, ce Tourbillon Souverain Vertical fait un tour en 30 secondes, au lieu de la minute habituelle, offrant un spectacle assez fascinant, reflété dans les parois polies miroir du puits de lumière dans lequel il est suspendu. La montre est équipée d’un remontoir d’égalité qui fournit une force constante au balancier afin que son amplitude ne varie pas. Mais ici, le ressort du remontoir est rechargé toutes les secondes et entraîne une seconde morte qui saute précisément à chaque seconde, sans risque d’imprécision, ce que Journe appelle «seconde morte naturelle».

Beauté et efficacité se rejoignent dans ce tourbillon vertical, premier en son genre. Il fallait tout simplement y penser. Et le réaliser. Ce qui est ici fait avec brio. 248’000.- CHF (taxes suisses comprises)