Watch Curator ’18


Watch Curator ’18

147 MONTRES SOUS LA LOUPE

English Español
octobre 2018


Watch Curator '18

Une fois n’est pas coutume. A l’occasion de ce numéro spécial WATCH CURATOR 2108, nous consacrons l’essentiel de nos pages au… produit lui-même, à la montre qui est au centre de toutes nos préoccupations.

D

ans la déferlante de produits présentés depuis une année, nous avons fait un tri forcément subjectif mais que nous pensons représentatif de l’ensemble de la production horlogère. Il ne s’agit pas ici de présenter les montres que nous apprécions personnellement ni de décerner de quelconques prix symboliques. Avec le Watch Curator 2018, nous tentons dresser le portrait de la production actuelle pour que chacun puisse en tirer quelques réflexions sur le devenir de l’horlogerie traditionnelle.

Force est de constater que certains phénomènes s’accentuent. Comme on pouvait s’en douter, stylistiquement la vague « vintage » emporte tout sur son passage (à ce propos, lisez notre Last Word To Start en fin de magazine). Pas une catégorie de montres n’y échappe. Ce retour formel à l’âge d’or de la « montre-outil » est une forme de réassurance face à un avenir qui semble bien difficile à cerner. L’horlogerie a peur de devenir peu à peu obsolète et va chercher à se ressourcer dans le passé.

Autre phénomène notable : la montée en gamme ne cesse pas de s’accentuer. L’horlogerie se fait ainsi le reflet des tendances sociales qui voient la classe moyenne se restreindre et la société à se diviser entre ultra-riches et précarisés. Preuve en est notamment l’incroyable floraison de tourbillons, une spécialité autrefois réservée à une poignée de maîtres-horlogers. Il ne faut cependant pas y voir une simple « banalisation » mais au contraire une forme de laboratoire technique et esthétique.

En ces temps un peu troublés, l’horlogerie se cherche, tiraillée entre plusieurs extrêmes : retour à la pureté et à la sobriété ou étalage démonstratif de ses entrailles techniques ? Réduction des tailles et des volumes ou affirmation de sa propre robustesse ? Floraison décorative et tendance baroque ou choix de la fonction et de la lisibilité ? Tout et son contraire coexistent. Ce qui, après tout, est la preuve d’un dynamisme un peu brouillon mais toujours bien vivant.

Autre remarque, nous avons choisi de ne pas présenter de traditionnelle catégorie « montres féminines ». Et ceci pour deux raisons : d’une part parce qu’une telle catégorie ressemble à une forme de ghettoïsation et d’autre part, il faut bien l’avouer, parce que l’offre spécifiquement féminine reste, à quelques exceptions près, d’une grande pauvreté, souvent confinée à des fleurs, des papillons ou de la nacre…

Par ailleurs, faute de place, nous avons reporté à un prochain numéro et à nos sites internet la présentation d’un phénomène pourtant marquant : l’incroyable explosion de nouvelles marques, souvent lancées à travers les réseaux sociaux. Mais il est à remarquer que celles-ci, loin d’être en rupture stylistique ou technique, sont majoritairement conformistes et ne font souvent que refléter ce qui se passe dans le « mainstream ».

Europa Star Watch Curator ’18 est une sélection de 147 montres classées selon 13 catégories spécifiques:
Tourbillons - Globes - Soleil, Lune & Etoiles - Pureté - Sculpture tridimensionnelle - Têtes de mort - Sports & Chronos - Fortes carrures - Nouveaux affichages - Baroque - Vintage & Neo-vintage - Connectée - Calibres.

A DECOUVRIR ICI...

[Dans un prochain numéro, nous donnerons plus d’informations sur un phénomène particulièrement frappant: l’explosion spectaculaire de jeunes entreprises et de nouvelles marques, souvent lancées via les médias sociaux. Mais il faut dire que beaucoup d’entre elles, plutôt que de perturber le style, sont généralement conservatrices et ne reflètent souvent que les tendances dominantes.)]