17. time-business


TÉMOIGNAGES DE DÉTAILLANTS

BRICK & CLICK SUISSE

English
novembre 2017


TÉMOIGNAGES DE DÉTAILLANTS

« Se réinventer en concept store horloger »
TÉMOIGNAGES DE DÉTAILLANTS

«N

ous sommes une entreprise familiale depuis cinquante ans. Outre la boutique, nous avons repris il y a 35 ans déjà une enseigne de montres vintage, nommée Au Vieil Horloger. A l’époque, les gens achetaient une montre vintage car ils n’avaient pas assez d’argent pour se payer une neuve. Il était rare d’avoir plus d’une ou deux montres. Aujourd’hui, on vend facilement sa montre pour en acheter une nouvelle. Les comportements ont complètement changé et le marché du vintage a connu une forte croissance. Auparavant, ce terme était plutôt péjoratif!

Nous proposons aujourd’hui un vrai concept store horloger réunissant une boutique multimarques de modèles neufs de 15 marques, un espace vintage, un atelier de services, une galerie, une librairie horlogère et même un bar-restaurant «Swiss made»!

On a bien vu que les marques elles-mêmes cherchaient à se concentrer sur les points de vente les plus qualitatifs et ont complètement revu leur réseau de distribution, coupant au fur et à mesure de plus en plus de points de vente multi-marques. Trois de nos confrères ont déjà disparu dans notre quartier. Si nous ne bougeons pas, nous sommes morts! Et il ne sert à rien de ne miser que sur le prix et les rabais. Nous voulons d’ailleurs encore nous étendre. Mais la transformation de nos espaces exige des investissements de l’ordre de millions de francs.

Nous avons souffert de la multiplicité de l’offre horlogère sur internet, notamment sur le créneau vintage. Mais c’est une jungle et les gens ont eu tellement de mauvaises surprises en ligne, avec des montres fausses ou de mauvaises qualité, que la tendance s’inverse un peu et qu’ils veulent savoir à qui ils ont affaire. Aujourd’hui, nous donnons une valeur nouvelle à la notion de service. Si la montre n’a pas été achetée chez nous, le service est payant. Sinon il est inclus dans le prix. Nous diminuons notre marge mais allons dans le sens des clients qui nous font confiance. Les détaillants doivent arrêter de pleurnicher! Evidemment, le iPhone a changé nos vies de A à Z. Mais nous devons nous adapter si nous ne voulons pas finir comme les fabricants de bougie ou les agents de voyage... L’information s’est décuplée: cela donne aussi davantage envie d’acheter des montres. Et le digital n’est pas tout: pourquoi à votre avis Zalando (ndlr: Zalando est une entreprise de commerce électronique allemande, spécialisée dans la vente de chaussures et de vêtements, basée à Berlin. Créée en 2008 elle est présente dans quatorze pays européens) commence à présent à ouvrir des boutiques physiques?

De notre côté nous n’envisageons pas du tout d’ouvrir une boutique en ligne. Le problème du vintage, c’est que les gens regardent le haut de la fourchette lorsqu’ils veulent vendre et le bas de la fourchette lorsqu’ils veulent acheter. Nous préférons nous diversifier, par exemple en mettant notre espace à disposition d’entreprises pour des événements ou des expositions. Nous essayons d’élargir notre clientèle. Bref, nous devons donner le maximum pour avoir le minimum! De leur côté, les marques se sont piégées avec la verticalisation et l’augmentation des prix: en conséquence, la marge n’a pas forcément augmenté... Les marques se sont ainsi fragilisées.

Nous sommes les soldats des marques mais elles ont un peu malmené les revendeurs multi-marques. Mais notre concept store commence à leur plaire: il y a cinq ans, on nous prenait un peu pour des fous.»

A PROPOS
Nom: La Maison de l’Horlogerie
Boutique: Genève
Date de création: 1967
Catégorie: Moyen de gamme, vintage
Marques représentées: Voir page sur site internet
Site:www.lmdh.ch