Europa Star


L’horlogerie de Jacob & Co. à un tournant?

STRATÉGIE

décembre 2019


L'horlogerie de Jacob & Co. à un tournant?

Bertrand Savary a été nommé CEO de Jacob & Co. en septembre 2019. Sa feuille de route est claire: la société entend mettre en avant sa vocation proprement horlogère, entre grandes complications mécaniques et modèles plus abordables. Nous l’avons rencontré pour évoquer ses priorités stratégiques.

A

ujourd’hui, Jacob & Co. se divise, assez naturellement pourrait-on dire, entre deux entités: la joaillerie à New York et l’horlogerie à Genève. Quelque 35 personnes sont actives dans la production de garde-temps au sein des ateliers situés dans la «cité horlogère» de Plan-les-Ouates. «Nous prévoyons d’engager assez rapidement une dizaine de collaborateurs supplémentaires», souligne le nouveau CEO Bertrand Savary. Un signe des ambitions de la marque, qui entend renforcer sa légitimité sur la scène horlogère internationale.

Bertrand Savary a été nommé CEO de Jacob & Co. en septembre 2019. Il a auparavant occupé divers postes successivement chez Richemont, Gérald Genta / Daniel Roth, Breguet, Corum, puis Vacheron Constantin.

Bertrand Savary, le nouveau CEO de Jacob & Co.
Bertrand Savary, le nouveau CEO de Jacob & Co.

«Une verticalisation de la production serait un peu absurde pour une société comme la nôtre.»

«Ma mission est de mieux structurer l’activité horlogère», poursuit le nouveau responsable, qui bénéficie d’une longue expérience dans le secteur. Le développement des produits part toujours des idées souvent «out of the box» du fondateur Jacob Arabo. Les ingénieurs doivent suivre et souvent réaliser des merveilles pour concrétiser l’horlogerie extravagante qui caractérise la société. Pour cela, Jacob & Co. collabore régulièrement avec des bureaux techniques à l’externe.

«Pas de concurrence sur notre créneau»

«Une verticalisation de la production serait un peu absurde pour une société comme la nôtre, précise Bertrand Savary. Cela amoindrirait la créativité. Les horlogers indépendants sont les mieux à même de proposer des solutions créatives dans le paysage contemporain.» Le CEO estime tout simplement ne «pas avoir de concurrence» sur les complications offertes par Jacob & Co.: «Notre horlogerie est très spécifique, avec ce savant mélange entre haute joaillerie et hautes complications.»

Le modèle Fleurs de Jardin de Jacob & Co.
Le modèle Fleurs de Jardin de Jacob & Co.

Pour le responsable, un défi majeur consiste à sortir justement d’une perception de la marque essentiellement joaillère, alors qu’à la période du «bling bling» horloger qui a caractérisé le début du millénaire semble succéder un retour au calme, à l’épure et à l’inspiration vintage. Jacob & Co. entend s’adapter à la nouvelle donne, avec des pièces «encore plus complexes et plus strictement horlogères».

Equilibre entre joaillerie et horlogerie

Si la joaillerie demeure le cœur de métier historique de la société, celle-ci s’équilibre aujourd’hui avec les créations horlogères en ce qui concerne la production. En joaillerie, Jacob Arabo s’est fait un nom sur la scène newyorkaise puis internationale principalement avec des pièces sur mesure, souvent proprement «hallucinantes», pour des VIPs, qui peuvent se chiffrer jusqu’à 5 millions de dollars. «Ce que l’on sait peut-être moins est que nous proposons aussi une joaillerie fine avec des prix d’entrée beaucoup plus abordables, à 3’000 dollars pour des bagues de fiançailles par exemple, souligne Bertrand Savary. C’est un gros marché aux Etats-Unis.»

Pour ce qui est de l’horlogerie, Jacob & Co. produit entre 800 et 1’000 pièces par an. Ses débouchés-clé sont les Etats-Unis, Hong Kong et le Moyen-Orient. «Nous ne sommes pas encore très présents en Europe, poursuit le responsable. Notre objectif est donc d’y développer un réseau de qualité avec l’ouverture de nouveaux points de ventes chez des détaillants disposant d’un carnet d’adresses exclusif, correspondant à la marque. Un objectif à accomplir dans les 14 à 24 mois.»

«Nous ne sommes pas encore très présents en Europe, poursuit le responsable. Notre objectif est donc d’y développer un réseau de qualité avec l’ouverture de nouveaux points de ventes.»

Jacob & Co. dispose également d’un réseau de boutiques monomarques, opérées en propre ou en franchise, à New York, Genève, Dubaï, Kuala Lumpur, Pékin et en Thaïlande.

Modèles plus abordables

En horlogerie comme en joaillerie, la marque veut faire mieux connaître son côté plus abordable, au-delà d’une image de maison très haut de gamme, voire inaccessible. Elle mise pour cela notamment sur sa collection Palatial, aux lignes très classiques et qui démarre à 6’900 dollars avec mouvement manuel et grande date. Ou encore ses séries Ghost à fuseaux horaires, disponibles à 5’000 dollars en quartz et 10’000 dollars en mécanique.

Le modèle Palatial Classic Manual Big Date de Jacob & Co.
Le modèle Palatial Classic Manual Big Date de Jacob & Co.

Le modèl Ghost de Jacob & Co.
Le modèl Ghost de Jacob & Co.

«Nous n’avons rien à envier en qualité et en créativité par rapport aux grandes maisons, estime Bertrand Savary. Nous offrons aussi des produits accessibles et même si nous allons continuer de communiquer sur le très haut de gamme, nous devons commencer à parler plus fréquemment de nos montres et de notre joaillerie plus accessible.»

En horlogerie comme en joaillerie, la marque veut faire mieux connaître son côté plus abordable, au-delà d’une image de maison très haut de gamme, voire inaccessible.

Une nouvelle ère semble donc s’ouvrir pour Jacob & Co., qui a produit sa première montre il y a 18 ans. Après les années «bling bling», la société entend mettre en avant sa vocation proprement horlogère et élargir sa palette, entre grandes complications mécaniques et modèles plus abordables, voire sportifs. A l’image du Epic X Chrono - en première édition limitée de 100 pièces - qui inaugure un partenariat exclusif avec la légende du football Lionel Messi, tout en offrant une image différente de ce que peut être l’horlogerie selon Jacob & Co.

Découvrez nos archives - Rejoignez le Club Europa Star
Nouveau: 40’000 pages ajoutées, depuis l’année 1950!
Plus de 100’000 pages d’archives à découvrir dans notre base de données du Club Europa Star - 70 ans de marques, de modèles, de marchés et leurs développements au fil du temps.