11. highlights


Longines Conquest V.H.P. GMT Flash Setting

LE FLASH INTELLIGENT DE LONGINES

English Español 中文
octobre 2018


Longines Conquest V.H.P. GMT Flash Setting

La marque poursuit sa quête de l’ultra-précision à quartz à travers la collection V.H.P, avec une innovation surprenante. Le mode Flash Setting introduit dans le nouveau GMT de cette collection permet en effet d’utiliser le flash du téléphone portable pour régler le fuseau horaire, via la lumière. Pas d’émission d’ondes pour ce module intelligent sur une montre opérationnelle en toutes circonstances. La philosophie: mettre les nouvelles technologies au service de la montre plutôt que l’inverse.

C

’est une des montres les plus intrigantes de l’année. A première vue, la Conquest V.H.P. GMT Flash Setting de Longines a tout de l’élégance sportive et discrète des autres modèles à quartz de cette collection relancée en 2017 et vouée à l’ultra-précision, à ± 5 secondes de marge de variation annuelle. En observant la montre de plus près, on remarque cependant un petit trou sur l’index des 12h.

Cette ouverture laisse pénétrer la lumière sous le cadran où un photo- détecteur a été placé. Celui-ci est en mesure de reconnaître les flashs lumineux émis par un téléphone portable. En téléchargeant une application dédiée, l’utilisateur choisit le fuseau horaire qu’il souhaite intégrer, oriente la montre et une expérience inédite se produit alors: durant quelques secondes, des flashs se propagent sur la montre, entraînant l’ajustement des aiguilles de l’heure locale et du GMT, via... le système binaire du code Morse!

Le code Morse, permettant de communiquer des séries d’impulsions courtes et longues par des signes, de la lumière, des sons ou des gestes, a été inventé en 1832 (l’année de naissance de Longines!) pour le télégraphe – et est depuis lors entré dans l’imaginaire collectif comme l’un des premiers moyens de transmission à longue distance de l’ère moderne. Ce précurseur des communications numériques est toujours bien vivant aujourd’hui, utilisé pour la transmission dans le domaine militaire, la navigation et l’aviation... ainsi que par les scouts, les plongeurs ou les alpinistes. De là à l’appliquer à l’horlogerie, il n’y avait qu’un pas!

Deux modes d’utilisation

C’est donc l’alliance d’un code plutôt «vintage» avec un outil de communication ultra-contemporain que réalise Longines, dans le but d’améliorer la performance de ses montres. On ne cherche pas ici à faire transiter des données mesurées au poignet vers le téléphone via le Bluetooth. Aucune onde: c’est une fonction particulière du téléphone, son flash, qui est au service de la précision horlogère. La marque reste ainsi dans son exercice de contre-pied systématique au «tout connecté», se permettant au passage – comme un pied de nez supplémentaire – d’utiliser l’une des caractéristiques du téléphone pour en faire un module horloger intelligent...

Longines Conquest V.H.P. GMT Flash Setting
L3.718.2.66.6

La philosophie de Longines, consistante dans sa quête de précision horlogère et d’élégance sur la durée, loin de l’obsolescence programmée du monde numérique ou des inconvénients de recharge de batterie ou d’ondes des montres connectées, ne pourrait être mieux interprétée que sur ce modèle: à l’ère du «selfie», la montre reste reine ici – c’est bien elle qui est sous les flashs!

Autre avantage: nul besoin d’avoir en permanence son téléphone sous la main. La montre est parfaitement opérationnelle sans la fonction Flash Setting. Pour la régler dans ce cas de figure, la marque a conçu un système fort pratique grâce à la couronne intelligente: une rotation lente de la couronne ajuste minute par minute. Une rotation rapide de la couronne ajuste heure par heure, en conservant la précision de la minute et de la seconde.

Longines Conquest V.H.P. GMT Flash Setting

FLASH SETTING. MODE D’EMPLOI: Pour passer en fonction Flash Setting sur la montre, une pression courte suivie d’une pression longue suffit. Les aiguilles des minutes, des secondes et du GMT se placent alors toutes à 12h et l’aiguille des heures se place sur l’index le plus proche. Le Flash Setting règle ensuite l’heure en cinq secondes, via les flashs lumineux émis depuis le smartphone. Lorsque, après un vol de plusieurs heures, on arrive dans la ville indiquée jusqu’alors par le GMT, il suffit ensuite de presser deux fois sur la couronne et son fuseau devient heure principale. La montre retient aussi, via le Flash Setting, des informations plus complexes, par exemple le fait que la Russie ne distingue pas d’heure d’été et d’hiver.

Les ressources industrielles du Swatch Group

Walter von Känel, le président de Longines, celui que tout le monde surnomme le «Chef» (lire son interview ici), revient sur la genèse de cette innovation surprenante: «La fonction Flash Setting a été pensée depuis le début du concept V.H.P., mais à destination du service clients. Nous pensions en effet placer un photo-détecteur au dos de la montre pour le réglage du calendrier perpétuel lors du changement de pile. Mais nous avons réalisé que ce serait encore plus intéressant d’avoir cette fonctionnalité mise en avant et à destination directe du client!»

Cette innovation, réservée à Longines au sein du groupe, est le fruit d’une collaboration avec ETA et les entreprises de recherche et développement du Swatch Group. Elle ouvre de nombreuses perspectives: utilisée aujourd’hui pour le réglage des fuseaux horaires, elle pourrait l’être demain pour d’autres projets.

Quête permanente de la précision horlogère

L’histoire entre Longines et le quartz est longue. En 1954, la marque développait une horloge à quartz de très haute précision pour le chronométrage sportif. Suivra en 1969 l’Ultra- Quartz, premier mouvement électronique pour montre-bracelet, qui équipera également dès 1984 la Conquest V.H.P., véritable emblème de la précision dans l’histoire de l’horlogerie.

En soi, la relance l’an passé du concept V.H.P. (acronyme de Very High Precision), comportait déjà de nombreuses innovations. Sa remise au goût du jour est un signal particulièrement fort lancé par Longines et son président Walter von Känel: si la production est aujourd’hui majoritairement automatique, la marque n’a jamais abandonné le quartz et la quête de l’ultra-précision électronique! La remise au goût du jour, qui a débuté l’an passé avec des séries à trois aiguilles puis chronographes (la GMT Flash Setting est donc la troisième variation sur le thème V.H.P. contemporain), visait à repasser à un standard pour le quartz de ± 5 secondes par an.

La ligne V.H.P. intègre un calendrier perpétuel réglé jusqu’en... 2399! Son autonomie est de plus de quatre ans. Mais la caractéristique la plus surprenante de cette collection est l’intégration d’un système de détection de la position des rouages (DPR). Il permet de rectifier les dérèglements entrainés par tout choc sur la montre, en réinitialisant les aiguilles automatiquement, immédiatement pour les secousses légères ou toutes les 72 heures (3 jours) à 3h du matin pour les chocs plus conséquents. De même, il permet la détection des champs magnétiques, «gelant» le mécanisme de la montre à leur approche... et le relançant à l’heure dès que l’on s’en éloigne!

Prix modéré

Outre la quête de précision, une autre bataille historique de Longines est celle du prix juste, c’est-à-dire abordable pour la qualité proposée. La Conquest V.H.P. démarre ainsi, pour le modèle trois aiguilles, à 950 CHF. La nouvelle version munie de la fonction GMT et réglable par Flash Setting, disponible en deux tailles 41 et 43 mm, coûte 1’250 CHF en acier et 1’550 CHF avec PVD noir.

Cette proposition surprenante de pilotage de la montre par la lumière repose sur les capacités industrielles d’un groupe qui livre depuis longtemps des solutions au monde de l’électronique. Elle offre aussi un pied-de-nez à la mode du «tout connecté» de la part d’une marque en confiance, notamment grâce à sa forte assise chinoise. De nombreuses déclinaisons peuvent être imaginées à l’avenir pour autant de modules intelligents destinés à optimiser la montre.

Longines Conquest V.H.P. GMT Flash Setting

Surtout, cette nouveauté confirme la stratégie du Swatch Group de ne pas se lier à des géants de la Silicon Valley, privilégiant des solutions innovantes «maison» tirant parti des nouvelles technologies.