Ceux qui innovent


La leçon de Rolex

INNOVER POUR MIEUX SE CONSERVER

English Español 中文
octobre 2020


La leçon de Rolex

Dans les cercles de l’horlogerie, on se moque parfois des fanatiques de Rolex qui s’excitent sur les réseaux sociaux parce que la marque à la couronne a apporté un minuscule changement - une forme d’aiguille, une pointe de couleur - à une de ses icônes. Mais on a tort car c’est là précisément l’essence de l’innovation telle que Rolex la pratique et celle qui fait son incontournable et constant succès mondial.

D

ans les cercles de l’horlogerie, on se moque parfois des fanatiques de Rolex qui s’excitent sur les réseaux sociaux parce que la marque à la couronne a apporté un minuscule changement - une forme d’aiguille, une pointe de couleur - à une de ses icônes. Mais on a tort car c’est là précisément l’essence de l’innovation telle que Rolex la pratique et celle qui fait son incontournable et constant succès mondial.

Prenez le cas de la Submariner. Si son origine remonte bel et bien à une innovation radicale qui a créé une véritable rupture - la Submarine de 1922, première étape de l’étanchéisation d’une montre, puis l’Oyster en 1926 -, la suite de son histoire est celle d’une lente et progressive accumulation d’innovations, parfois discrètes, qui sont autant d’étapes de l’amélioration constante d’un produit pourtant d’apparence quasiment identique.

La récente itération 2020 de la Submariner, première montre étanche à 100 m lancée en 1953, le démontre parfaitement. C’est la «même montre» mais pourtant toute différente, ultime étape d’une très longue suite d’innovations.

C’est la «même montre» mais pourtant toute différente, ultime étape d’une très longue suite d’innovations.

La nouvelle Submariner se décline en acier Oystersteel, noir sur son cadran et sur sa lunette tournante avec disque Cerachrom. La Submariner Date en version Rolesor jaune (combinaisond'acier Oystersteel et d'or jaune 18 ct) avec cadran bleu roi et lunette tournante avec disque Cerachrom bleu. Deux déclinaisons de la Submariner Date, l'une en acier Oystersteel, l'autre en or gris 18 ct, présentent une configuration esthétique particulière: cadran noir et lunette Cerachrom verte ou cadran noir et lunette bleue.
La nouvelle Submariner se décline en acier Oystersteel, noir sur son cadran et sur sa lunette tournante avec disque Cerachrom. La Submariner Date en version Rolesor jaune (combinaisond’acier Oystersteel et d’or jaune 18 ct) avec cadran bleu roi et lunette tournante avec disque Cerachrom bleu. Deux déclinaisons de la Submariner Date, l’une en acier Oystersteel, l’autre en or gris 18 ct, présentent une configuration esthétique particulière: cadran noir et lunette Cerachrom verte ou cadran noir et lunette bleue.

Ces innovations portent tout aussi bien sur le cœur de la montre, avec deux nouveaux mouvements, les calibres Perpetual 3230 et 3235 avec date, certifiés Chronomètre Superlatif, qui offrent des gains fondamentaux en matière de précision, d’autonomie, de résistance aux chocs et aux champs magnétiques, de confort d’utilisation et de fiabilité, que sur son habillage.

Leur boîtier a été légèrement agrandi à 41 mm, leurs flancs et cornes ont été subtilement redessinés, l’attache du bracelet rendue invisible et ses proportions revisitées, offrant à la montre une luminosité accrue. Mais elle reste toujours la «même» Submariner. Innover pour mieux se conserver...

DÉCOUVREZ TOUTES NOS ÉDITIONS DEPUIS 1950
Plus de 100’000 pages d’archives à découvrir dans notre base de données Europa Star Club.