Le marché horloger chinois


Fiyta, le soft power chinois version horlogère

PORTRAIT

English Español
novembre 2019


Fiyta, le soft power chinois version horlogère

Faisant partie d’un groupe contrôlant une large partie de la distribution horlogère en Chine, la marque est ce que l’industrie locale offre de mieux en terme de prestige horloger. Et a toujours affiché sa volonté de s’exporter. Mais l’étiquette «Made in China» ne rime pas encore avec «aura» à l’international.

L

es montres de marques chinoises sont rares au Musée international d’horlogerie de La Chaux-de-Fonds, qui retrace le «meilleur» du secteur depuis son origine. Parmi elles figure la Space Watch de Fiyta, qui a équipé la première mission spatiale chinoise habitée en 2003 et a été lancée en version grand public dans la collection Aeronautics. Cette anecdote en dit long sur la position de la marque, fondée en 1987, dans l’horlogerie nationale chinoise. D’autant qu’elle s’est récemment rapprochée de Beijing Watch Factory, autre nom historique, intégré dans le même groupe.