#Résilience


Georges Kern: «Une dizaine de marques globales, pas plus»

ENTRETIEN

English Español
mars 2020


Georges Kern: «Une dizaine de marques globales, pas plus»

Pour durer dans la mondialisation numérique, il est vital de faire partie des marques «divines», comme les appelle Georges Kern. Le CEO et co-actionnaire de Breitling ne mâche pas ses mots sur l’«obsolescence» des salons, impose un style moins bruyant aux modèles de Breitling et expose sa vision d’un luxe décontracté. Il annonce aussi la grande nouveauté de l’année et un mouvement automatique maison. Nous l’avons rencontré à Granges.

C

omme on pouvait s’y attendre avec l’arrivée de Georges Kern – non seulement comme directeur mais aussi comme co-actionnaire – Breitling a beaucoup changé en deux ans. Quelle a été la première étape du plan de développement à cinq ans signé avec l’investisseur CVC Capital Partners, qui a acquis la marque pour 870 millions de dollars en 2017? Reprendre la «maîtrise des événements», explique l’entrepreneur. Cela est d’abord passé par la constitution d’une nouvelle équipe de direction «à tous les niveaux » et l’intégration du réseau de distribution, ce qui sera accompli totalement «d’ici la fin de l’année».