11. time-business


Les tontons flingueurs de l’horlogerie

INNOVATION

août 2019


Les tontons flingueurs de l'horlogerie

Ils sont trois, d’âge respectable et de grande expérience. Trois «tontons flingueurs» aux compétences complémentaires qui se sont lancés avec un enthousiasme juvénile dans la voie de l’innovation horlogère. Leur terrain de jeu: l’astronomie, l’environnement astral, la mémoire des événements d’une vie… Leur but: proposer de nouveaux affichages et ainsi changer le visage et les fonctionnalités de la montre.

I

ls s’appellent Edouard Menoud, François Klaye et Robert Haldi. Le premier est un entrepreneur spécialiste en brevets (c’est à lui qu’on doit notamment tous les horodateurs qui pullulent en ville de Genève), le second est un ingénieur passé par Ebauches SA et l’Asulab où il fut une cheville ouvrière du projet Beta 21 (le premier prototype de montre quartz de Suisse) et désormais coach en innovation, et le troisième est un ancien professeur HES en ingénierie hydraulique et mécanique, grand spécialiste de la visualisation des phénomènes astronomiques.

«Nous ne sommes pas des horlogers, mais nous avons des idées, plein d’idées de nouveaux affichages, de nouveaux concepts et de nouvelles indications.»

De gauche à droite: Robert Haldi, François Klaye et Edouard Menoud.
De gauche à droite: Robert Haldi, François Klaye et Edouard Menoud.

«Nous ne sommes pas des horlogers, mais nous avons des idées, plein d’idées de nouveaux affichages, de nouveaux concepts et de nouvelles indications. Ces concepts de complications astronomiques, de visualisation du mouvement des astres, d’événements marquants ou d’activités spécifiques du porteur de la montre sont tous exclusivement mécaniques et sont tous systématiquement protégés par des brevets, voire des modèles. Rien d’utopique, toutes ces idées et ces mécanismes sont réalisables. Et si deux constructeurs travaillent d’ores et déjà à la validation de deux de nos modèles, notre public-cible est et reste les motoristes et constructeurs de mouvements, voire directement les marques horlogères», nous expliquent- ils de concert.

Montres astronomiques

Les degrés de complexité des concepts brevetés d’Haldi & Menoud sont variés et se reflètent dans les affichages fort différents d’un projet à l’autre.

Commençons par le projet le plus complexe, sans doute, et dont l’expression horlogère reste encore confidentielle («Patent pending»).

La lune orbite autour de la terre dans un plan incliné de 5° par rapport au plan de l'écliptique. Ainsi, l'orbite lunaire traverse le plan de l'écliptique en deux points appelés noeuds lunaires. Et c'est lorsque l'axe des noeuds lunaires se confond avec l'axe terre – soleil que les 3 astres sont alignés, phénomène propice à l'apparition d'une éclipse.
La lune orbite autour de la terre dans un plan incliné de  5° par rapport au plan de l’écliptique. Ainsi, l’orbite lunaire traverse le plan de l’écliptique en deux points appelés noeuds lunaires. Et c’est lorsque l’axe des noeuds lunaires se confond avec l’axe terre – soleil que les 3 astres sont alignés, phénomène propice à l’apparition d’une éclipse.

Son nom de code, «Eclipse», est pourtant explicite: il s’agit d’indiquer et d’afficher sur la montre les éclipses de Soleil et de Lune à venir. Le mouvement de la montre est équipé d’un dispositif d’affichage des croisements de trajectoire Terre, Lune, Soleil en prenant en compte la précession de la Terre selon l’axe des pôles (la précession étant le nom du changement graduel de l’axe de rotation d’un objet).

Sous l’influence de marées de la Lune et du Soleil, la Terre subit un changement de direction de son axe de rotation, tous les 26000 ans environ. Mais, au cours de cette période, la Lune étant inclinée par rapport au plan de l’écliptique, son action vient légèrement perturber la précession en y ajoutant de petites oscillations, nommées nutations, dont la période est de 18,6 ans.

Si le projet d’Haldi & Menoud ne peut tenir compte de la précession de 26000 ans, elle prend en compte la nutation dans son affichage des éclipses à venir.

La montre Nardac-Erialos, anagramme de cadran solaire, indique simultanément l'heure locale et l'heure universelle UTC.
La montre Nardac-Erialos, anagramme de cadran solaire, indique simultanément l’heure locale et l’heure universelle UTC.

Autre innovation, la montre «Nardac-Erialos», anagramme de cadran solaire.

Cette montre à l’affichage totalement innovant indique simultanément l’heure locale et l’heure universelle UTC. Une loupe, à l’image du soleil, se déplace selon une trajectoire ovale (représentant symboliquement la trajectoire du Soleil) divisée en deux fois 12 heures avec une partie diurne plus claire et une partie nocturne plus foncée.

La position de cette loupe (symbolisant le Soleil) sur l’échelle ovale indique l’heure locale. L’axe de cette loupe pointe sur une lunette affichant l’heure universelle. Les minutes et les secondes se lisent sur l’axe de la loupe.

La Color Watch affiche la position respective du Soleil et de la Lune.
La Color Watch affiche la position respective du Soleil et de la Lune.

La «Color Watch» représente quant à elle les mouvements de la Lune et du Soleil au cours des jours en affichant leur position respective. La couleur de fond du cadran se transforme, claire durant la phase diurne du soleil, foncée durant sa phase nocturne.

Le Soleil et la Lune qui orbitent au-dessus du cadran sont constitués de filtres de couleur lumineux et chauds durant la phase diurne puis froids et sombres (jusqu’à faire disparaître le Soleil) durant la phase nocturne. De plus, la répartition du jour et de la nuit varie en fonction des saisons et une ligne d’horizon permet de visualiser les levers et couchers des deux astres à l’heure réelle selon les saisons.

Linear Watch
Linear Watch

Toujours dans le domaine astronomique, la «Linear Watch» affiche l’heure sur une échelle linéaire selon la position d’un Soleil qui se déplace verticalement.

Lorsque celui-ci est à son zénith (midi) il se trouve au sommet de cette échelle, et tout en bas, à son nadir, lorsqu’il est minuit. Ce Soleil est figuré par une loupe et se déplace de façon bidirectionnelle sur l’échelle.

Celle-ci change automatiquement à midi et à minuit, l’indication horaire suit le mouvement du Soleil en descendant du zénith au nadir (de 12h à 24h) ou montant du nadir au zénith (de 00h à 12h) au fil du jour et de la nuit. Deux affichages circulaires auxiliaires peuvent indiquer à choix minute et seconde ou minute, seconde et heure UTC.

Montres mémorielles

Tout autre concept, les montres «événementielles» ou «mémorielles» proposées par le trio d’innovateurs cherchent à «créer un lien quasi physique» entre la montre et son porteur.

«Ma montre, ma vie» affiche une échelle représentant les années de vie, où l'on peut marquer les événements spéciaux.
«Ma montre, ma vie» affiche une échelle représentant les années de vie, où l’on peut marquer les événements spéciaux.

Exemple, «Ma montre, ma vie» qui affiche sur la périphérie de son cadran une échelle représentant les années de vie du porteur. Au bas de la montre, un petit «magasin» d’index. Ceux-ci peuvent prendre toutes les formes voulues, être de petits diamants, par exemple, figurant autant de «pierres blanches» destinées à marquer un jour spécial, un événement marquant de la vie du porteur.

A l’aide d’un petit bouton poussoir ou du remontoir, on peut alors déplacer grâce à un mécanisme démultiplicateur des heures un de ces index jusqu’à une année choisie figurant sur l’échelle de vie.

D’autres variantes sont envisageables, sur des échelles plus courtes, comme une semaine ou une année ou toute autre configuration pouvant être réalisée à la demande, par exemple en vue de la réalisation d’objectifs.

«My Sports Week» sert à marquer les jours pendant lesquels un entraînement a été réalisé.
«My Sports Week» sert à marquer les jours pendant lesquels un entraînement a été réalisé.

Une autre configuration de ces montres «mémorielles», «My Sports Week» se décline en deux cadrans, l’un affichant l’heure et l’autre destiné à marquer les jours de la semaine pendant lesquels un entraînement a été réalisé. Un bouton-poussoir situé à 4h permet de marquer en couleur le jour concerné et, au bout d’une semaine, le tout s’efface automatiquement…

On le voit, les «tontons flingueurs» de l’innovation ont bien plus d’un tour dans leur sac à malices. Avis aux développeurs et aux marques intéressées. Toutes ces idées sont brevetées mais prêtes à être vendues.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur haldi-menoud.ch.

Rejoignez le Club Europa Star
60 ans de marques, de modèles, de marchés et leurs développements au fil du temps.