time-business


À Shanghai, visite d’un salon horloger post-coronavirus

WATCHES & WONDERS

English
septembre 2020


À Shanghai, visite d'un salon horloger post-coronavirus

Organisé par la FHH, Watches & Wonders s’est tenu pour la première fois à Shanghai en septembre. Réservé au marché chinois, il était l’occasion pour les exposants de présenter leurs nouveautés dans un contexte marqué par l’annulation des salons horlogers universels. La consommation domestique est d’autant plus importante que les voyages internationaux ont été interrompus. Notre reportage sur place, dans l’un des premiers événements horlogers post-coronavirus... avec prise de température obligatoire à l’entrée.

O

n le sait: cette année particulière a vu l’annulation des deux événements majeurs de l’industrie horlogère, les salons de Bâle et de Genève, à cause de la crise sanitaire. Afin de réduire l’impact de cette épidémie sur l’ensemble de l’industrie horlogère, la Fondation de la Haute Horlogerie (FHH), organisatrice de ce qui aurait dû être le premier salon Watches & Wonders de Genève cette année (successeur du SIHH), a redoublé d’efforts pour proposer des solutions alternatives.

Cette stratégie est passé notamment par le lancement d’une exposition virtuelle dès avril, marquant la transition officielle du «SIHH» vers «Watches & Wonders», et par un salon physique tenu pour la première fois à Shanghai. Que l’exposition se tienne dans la métropole est primordial pour l’industrie horlogère, au vu de l’importance du marché chinois. Il s’agissait de fait, avec les Geneva Watch Days, de la première grande exposition horlogère post-coronavirus, rendue possible par l’enrayement de l’épidémie dans le pays.

Le «monde d’après» des salons horlogers

L’exposition Watches and Wonders a donc ouvert ses portes au West Bank Art Center de Shanghai du 9 au 13 septembre, invitant les visiteurs à explorer l’univers de la Haute Horlogerie. Onze marques étaient représentées: A. Lange & Söhne, Baume & Mercier, Cartier, IWC, Jaeger-LeCoultre, Panerai, Parmigiani, Piaget, Purnell, Roger Dubuis et Vacheron Constantin.

Panel de discussion animé par Carson Chan (FHH)
Panel de discussion animé par Carson Chan (FHH)

L’organisation d’un tel événement dans une année marquée par la pandémie relevait d’un véritable défi, nécessitant une organisation quasi «militaire» pour en assurer la bonne tenue. Relevons d’abord que l’exposition n’était accessible que sur invitation personnelle. Pour pénétrer dans les halles d’exposition, les mesures étaient strictes: il fallait présenter sa carte de visite, sa carte d’identité, son code d’invitation, son code santé et, bien sûr, se faire prendre la température corporelle.

Un atelier d'horlogerie à Watches & Wonders Shanghai
Un atelier d’horlogerie à Watches & Wonders Shanghai

Pour référence, le code santé est un code QR à trois couleurs sur l’état infectieux, mis en place par le gouvernement chinois. Tous les membres du personnel de l’exposition portaient des masques et on trouvait du désinfectant pour les mains un peu partout. L’ambiance générale était feutrée. Entre les deux pavillons se trouvait un petit jardin ouvert et ombragé, telle une oasis.

Tmall étroitement associé à l’événement

Par rapport aux expositions précédentes, les grandes marques ont fait preuve de beaucoup de créativité dans la présentation des stands pour attirer les visiteurs. Mais la plus grande différence, en contraste avec les salons du «monde d’avant», était certainement l’abandon des traditionnelles présentations en groupe, remplacées par un système de rendez-vous individuel.

A l’heure convenue, le visiteur ou le journaliste était accompagné par un présentateur pour découvrir les nouveaux modèles. Le but, évidemment, était d’éviter le rassemblement d’un grand nombre de personnes. Dans le même esprit, les dossiers de presse papier avec clés USB ont disparu au profit d’un système de téléchargement via le cloud, ceci bien sûr pour réduire le risque de transmission par contact.

Le géant numérique Tmall a assuré le relais e-commerce de l'événement
Le géant numérique Tmall a assuré le relais e-commerce de l’événement

Autre particularité de l’exposition: l’organisateur et Tmall, la plus grande plateforme de commerce électronique de Chine, ont lancé le «Cloud Watch Exhibition», permettant de visualiser en ligne les derniers modèles de montres des grandes marques et de vivre l’événement en réalité virtuelle. Cette initiative sans précédent inaugure un tout nouveau concept d’exposition pour les salons de Haute Horlogerie. Un premier pan de l’avenir des salons horlogers a ainsi été dévoilé à Shanghai.

Watches & Wonders poursuit sa tournée chinoise

La métropole n’est en réalité que la première étape d’un programme plus large en Chine. Nous avons en effet appris qu’après Shanghai, Watches & Wonders s’installera pendant près d’un mois dans la station balnéaire chinoise de Sanya, sur l’île d’Hainan, du 29 septembre au 31 octobre 2020. Les marques annoncées pour cette nouvelle exposition sont A. Lange & Söhne, Baume & Mercier, Cartier, IWC Schaffhausen, Jaeger-LeCoultre, Panerai, Piaget, Hermès, Montblanc, Roger Dubuis et Vacheron Constantin.

L’événement prendra place au CDF Mall de Sanya. Comme à Shanghai, présentations produits, ateliers, conférences, et autres expériences de réalité virtuelle (dont «The world of watches», une expérience immersive de réalité augmentée pour comprendre les arcanes d’un mouvement mécanique grâce à quatre jeux interactifs) seront au programme dans cette villégiature réputée de l’est de la Chine.

«Watches & Wonders deviendra sans équivoque une plateforme de référence, non seulement pour le Duty Free en Chine, mais servira également d’exemple au projet de Port de libre-échange de Hainan, en aidant à promouvoir et à améliorer le secteur touristique local», a notamment déclaré M. Chen (Charles) Guoqiang, Président du China Tourism Group Duty Free Cooperation Limited.

Une version de cet article, ainsi que les principaux nouveaux modèles présentés durant Watches & Wonders Shanghai, seront publiés dans notre édition chinoise Watches for China le 30 septembre 2020.

DÉCOUVREZ TOUTES NOS ÉDITIONS DEPUIS 1950
Plus de 100’000 pages d’archives à découvrir dans notre base de données Europa Star Club.