time-business


Recyclage: Panerai veut provoquer le changement

ENVIRONNEMENT

avril 2021


Recyclage: Panerai veut provoquer le changement

Le concept de l’horlogerie «durable», fonctionnant selon le principe de l’économie circulaire avec des matériaux recyclés, était jusqu’à présent essentiellement le fait de certaines start-up ou de l’entrée de gamme, très concernée par les dégâts du plastique. Panerai figure parmi les premiers grands noms du luxe horloger souhaitant se profiler sur cette thématique en lançant ce qu’elle présente comme l’offre «la plus disruptive de son histoire». Entretien avec son CEO Jean-Marc Pontroué.

D

ans un article récent, nous évoquions le nombre grandissant de start-ups horlogères se profilant sur une horlogerie durable fonctionnant selon les principes de l’économie circulaire. Mais aussi les expérimentations de marques d’entrée de gamme comme Swatch ou Ice-Watch, alors que les dégâts environnementaux du plastique sont de plus en plus pointés du doigt. A travers les portraits des nouveaux venus Awake, ID Genève ou Cédric Bellon (à retrouver ici), nous insistions sur le rôle moteur que pouvaient jouer ces start-ups pour faire évoluer le statu quo et inciter les grands noms de l’horlogerie à innover eux aussi sur la durabilité de leur production.

Il n’aura pas fallu attendre longtemps, puisque Panerai entend à présent se profiler elle-même sur une production ayant recours à des matériaux recyclés. La marque aux origines italiennes est historiquement liée à un environnement marin qui se retrouve très affecté aujourd’hui notamment par les dégâts du plastique. Sa sensibilité à cette thématique en est d’autant plus naturellement exacerbée, à l’instar d’autres marques horlogères liées à la mer ou à l’univers de la plongée.

Le modèle expérimental Submersible eLAB-ID de Panerai est composé, pour 98,6% de son poids total, de matériaux issus du recyclage.
Le modèle expérimental Submersible eLAB-ID de Panerai est composé, pour 98,6% de son poids total, de matériaux issus du recyclage.

Panerai introduit ainsi ce qu’elle présente comme son offre «peut-être la plus disruptive à ce jour». D’une part, elle suit le concept d’économie circulaire en introduisant à la fois un modèle expérimental, la Submersible eLAB-IDTM, constituée à 98,6% de matériaux recyclés, ainsi qu’un modèle plus commercial dont 58,4% du poids est réalisé à partir de matériaux recyclés, la Luminor Marina l’eSteelTM. La marque adhère aussi aux principes de l’innovation ouverte, en dévoilant le réseau de partenaires qui lui ont permis d’atteindre ces taux de matériaux recyclés (voir la liste complète plus bas). De fait, il est rare pour une marque horlogère de mettre en avant ses fournisseurs. L’enjeu le justifie et paradoxalement, le concours des «premières» qui se joue constamment entre marques horlogères pourrait pousser à de plus larges explorations.

La marque adhère aux principes de l’innovation ouverte, en dévoilant le réseau de partenaires qui lui ont permis d’atteindre les taux élevés de matériaux recyclés équipant ses nouveaux modèles.

Jean-Marc Pontroué, CEO de Panerai, annonce une révolution écologique pour la marque qu'il dirige depuis 2018.
Jean-Marc Pontroué, CEO de Panerai, annonce une révolution écologique pour la marque qu’il dirige depuis 2018.

A n’en pas douter, d’ici quelques décennies voire quelques années seulement, une production respectueuse de l’environnement sera tout simplement une condition sine qua non pour toute proposition commerciale. Une certaine conscience écologique, qui a déjà transformé la manière dont les produits du quotidien sont présentés, perçus et consommés, touche à présent de plus en plus le monde du luxe. Ce n’est qu’un début: les circuits d’approvisionnement traditionnels de l’horlogerie vont certainement encore évoluer à mesure que l’enjeu environnemental s’impose dans l’industrie. Nous avons interrogé le CEO de Panerai, Jean-Marc Pontroué, sur ce nouvel horizon qui s’ouvre pour sa marque et toute l’horlogerie suisse.

Panerai Submersible eLAB-ID

Europa Star: Quelle est la portée de votre concept «Ecologico»?

Jean-Marc Pontroué: Il ne s’agit pas d’un simple nouveau packaging ou bracelet recyclé conçu surtout pour se donner bonne conscience, mais d’un changement en profondeur et d’un nouveau modèle de développement pour Panerai. Avec la Submersible eLAB-IDTM et la Luminor Marina l’eSteelTM, nous démontrons qu’il est possible de fabriquer quasiment intégralement une montre de luxe en utilisant des matériaux recyclés, réduisant ainsi l’impact environnemental de l’horlogerie. C’est grâce à Mike Horn, avec qui nous dialoguons depuis longtemps et qui fait partie de nos ambassadeurs, que nous avons pris l’initiative d’explorer progressivement cette thématique du recyclage. Il y a deux ans, nous avions déjà lancé avec lui un modèle Submersible en EcoTitaniumTM. A présent, nous allons beaucoup plus loin.

Comment cela se concrétise-t-il dans ces deux modèles?

Avec notre modèle conceptuel Submersible eLAB-IDTM, nous nous approchons d’une montre intégralement recyclée: 98,6% de son poids provient de matériaux intégrant un taux élevé d’éléments recyclés. Le boîtier, le cadran en sandwich et les ponts sont composés d’EcoTitaniumTM, un alliage de titane composé de plus de 80% de contenu recyclé pur. C’est aussi la première montre recourant à du SuperLuminovaTM 100% recyclé sur son cadran et ses aiguilles, ainsi qu’à du silicium 100% recyclé pour l’échappement du mouvement, tous obtenus par des processus de recyclage dédiés, à petite échelle, qui réutilisent les déchets de matières premières. Du verre saphir aux aiguilles en or, la plupart des composants clé de la montre contiennent des matériaux recyclés.

«Il ne s’agit pas de se donner bonne conscience, mais d’un changement en profondeur et d’un nouveau modèle de développement pour Panerai

La Luminor, la plus reconnaissable des collections Panerai, est elle aussi équipée de matériaux recyclés (à 58,4% du poids total de la montre) dans sa nouvelle version Marina eSteel proposée en trois couleurs: Blu Profondo, Grigio Roccia et Verde Smeraldo.
La Luminor, la plus reconnaissable des collections Panerai, est elle aussi équipée de matériaux recyclés (à 58,4% du poids total de la montre) dans sa nouvelle version Marina eSteel proposée en trois couleurs: Blu Profondo, Grigio Roccia et Verde Smeraldo.

A côté de ce modèle expérimental très limité (30 exemplaires), vous lancez une série de montres de plus grande diffusion reprenant le concept du recyclage des matériaux. Si le changement est aussi profond que vous le dites, le but est-il à terme de convertir toutes vos lignes au recyclage?

En effet, nous allons progressivement infuser cette innovation dans des modèles plus «commerciaux», à commencer par la Luminor Marina l’eSteelTM. Chaque déclinaison de cette série, disponible en trois couleurs de cadran, contient 89g des composants fabriqués à partir de matériaux recyclés, ce qui correspond à 58,4% du poids total de la montre (152,4g). Le boîtier et le cadran sont tous deux constitués du nouvel alliage d’acier recyclé: à noter que l’eSteelTM présente un comportement chimique, une structure physique et une résistance à la corrosion identiques à ceux d’un alliage non recyclé.

Pourquoi ce calcul par rapport au poids total?

Nous avons choisi cette formulation car elle montre très clairement la valeur importante des matériaux recyclés dans la composition totale de la montre. Le domaine est neuf et il n’existe pas vraiment de normes établies.

Faut-il inventer un label éco-Swiss made?

Peut-être! Demain, quand d’autres s’y mettront, des normes communes à toute l’industrie devront être créées.

«Demain, des normes communes à toute l’industrie devront être créées en ce qui concerne la durabilité de la production.»

Justement, vous dévoilez la liste complète de vos partenaires sur cette recherche! C’est inhabituel.

L’approvisionnement en matériaux recyclés nécessaires à la construction d’une montre en partant de zéro nous a obligés à établir une toute nouvelle chaîne logistique et à sélectionner un réseau de partenaires fiable. Mais nous ne voulons pas rester seul dans cette démarche: au fond, le vrai point fort du projet n’est peut-être pas tant lié au produit lui-même qu’à cet écosystème de fournisseurs et partenaires que nous mettons à disposition de la communauté horlogère suisse. Et à l’interne, nous avons 30 ingénieurs qui travaillent sur la question de la durabilité. Ils ne sont pas de trop. Toute la chaîne logistique doit être réévaluée.

L’environnement est l’affaire de tous et nous aurons plus de chances de vraiment changer la donne si nous jouons «collectif». Cette crise que nous traversons tous ensemble a au moins le mérite d’accélérer la prise de conscience sur des thématiques communes et de nous faire revoir certaines pratiques. A vrai dire, tous les outils pour produire de manière plus durable existaient déjà, mais on ne s’en servait pas. Pour nous l’indice futur du succès n’est plus forcément la vente pure mais arriver à faire progresser l’industrie vers des conditions de production plus durables.

Panerai Submersible eLAB-ID

Généralement, l’horlogerie suisse a cependant du mal à jouer «collectif»...

Nous restons bien sûr concurrents mais une forme de collaboration ou de partage en vaut la chandelle si elle sert une cause supérieure. Notre industrie a les moyens de changer le statu quo. Il y a une responsabilité supérieure à protéger l’environnement, surtout de la part des nations les plus développées. A la fin mars, le monde avait déjà dépassé l’objectif de consommation énergétique annuelle fixé pour 2050 selon l’Accord de Paris sur le Climat. Nous allons tous être confrontés à des changements dans nos modes de vie.

«A vrai dire, tous les outils pour produire de manière plus durable existaient déjà, mais on ne s’en servait pas.»

Quelle est votre politique de brevets?

Nous avons posé des brevets sur un certain nombre d’éléments précis mais pas sur les aspects les plus généraux et fondamentaux.

Le risque n’est-il pas de faire de l’environnement un argument avant tout marketing dans une industrie qui repose en large partie sur son image?

En ce qui nous concerne, je ne suis pas sûr que notre concept «Ecologico» nous fasse vendre une seule montre de plus dans l’immédiat! Mais ce dont je suis persuadé, c’est que la durabilité deviendra une condition de production importante à terme et que les futures générations nous interrogeront là-dessus. Cela passe par l’innovation: des acteurs comme Tesla ont réussi à imposer un changement général dans toute une industrie par une offre différenciée et innovante. De notre côté, nous avons une forte légitimité dans la R&D sur les matériaux, que nous avons toujours pratiquée. Cette innovation sur une production plus durable, c’est une piste plutôt enthousiasmante pour l’horlogerie!

Panerai Luminor Marina eSteel

Ce tournant écologique aura-t-il aussi un impact sur le design de vos produits?

Même avec de nouveaux matériaux, les modèles de Panerai vont garder leur esthétique singulière. La nouvelle Luminor Marina l’eSteelTM l’atteste. De notre point vue, cette évolution est sans «risques» du point de vue du design ou de la qualité des matériaux. Bien au contraire!

«Des acteurs comme Tesla ont réussi à imposer un changement général dans toute une industrie par une offre différenciée et innovante. Pourquoi pas en horlogerie aussi?»

PANERAI SUBMERSIBLE eLAB-IDTM

  • Mouvement: Mécanique à remontage automatique, calibre P.900e, 12 1⁄2 lignes, épaisseur 4,2 mm, 17 rubis recyclés, 5 rubis, 28 800 alternances/heure. Dispositif antichoc IncablocTM. Un barillet. 161 composants.
  • Fonctions: Heures, minutes, petite seconde. Lunette tournante unidirectionnelle pour le calcul du temps de plongée.
  • Réserve de marche: Trois jours.
  • Boîtier: EcoTitaniumTM brossé, 44 mm de diamètre. Dispositif de protection de la couronne Safety Lock (protégé par la marque). Lunette tournante unidirectionnelle en EcoTitaniumTM brossé avec moletage poli, gravure micro-sablée. Fond de boîtier vissé en EcoTitaniumTM.
  • Cadran: Sandwich gris en EcoTitaniumTM avec index et points luminescents. Petite seconde à 9 heures.
  • Bracelet: Tissu recyclé Grigio Roccia avec surpiqûres bleu clair et boucle trapézoïdale en EcoTitaniumTM.
  • Étanchéité: 30 bars ( 300 mètres).

Recyclage: Panerai veut provoquer le changement

LES PARTENAIRES DU PROJET

  • MONYCO Le SuperLuminovaTM est un matériau très sensible. Monyco possède une grande expertise dans l’application de la substance luminescente sur les cadrans, les aiguilles et d’autres composants de montres. Les compétences nécessaires pour appliquer le SuperLuminovaTM alliant perspective artistique et aisance technique. Monyco a également participé à la collecte de SuperLuminovaTM en vue de son recyclage.
  • RC TRITEC RC Tritec est le leader dans la production de matériaux luminescents pour l’horlogerie. Les pigments luminescents sont des matériaux de haute performance et très sensibles à une longue liste de facteurs externes, ce qui fait que leur recyclage n’est pas une tâche aisée. En particulier, obtenir une couleur et une intensité luminescente constantes à partir de matériaux recyclés s’est révélée une tâche particulièrement compliquée. L’engagement de RC Tritec à collaborer avec Panerai sur le projet Ecologico a fait de la collecte des déchets de SuperLuminovaTM et du recyclage du précieux pigment un succès.
  • NOVO CRISTAL Novo Cristal est le partenaire de Panerai pour le saphir recyclé. RSA Le Rubis est le producteur du cristal de saphir brut. L’intégration totale de la production de cristal de saphir au sein de leur groupe leur permet de contrôler chaque étape de la production, puisque la production de la poudre utilisée pour la croissance du cristal joue un rôle central dans leur capacité à produire des composants en saphir recyclé. Le verre saphir a été élaboré et façonné en un produit fini pour une grande lisibilité du cadran et une haute résistance aux rayures.
  • UGITECH Ugitech est un fabricant d’acier basé en France. Il a été en mesure de répondre très rapidement aux exigences du projet, notamment de proposer différentes nuances d’acier recyclé en réponse aux exigences spécifiques du projet de Panerai. Les conseils et l’expertise d’Ugitech concernant les différents alliages d’acier ont été essentiels. Ses matériaux ont été utilisés tant pour le boîtier que pour les composants du mouvement.
  • MORELLATO Le bracelet, réalisé en plastique recyclé, est entièrement fabriqué par Morellato. Les valeurs du fournisseur se reflètent dans une production de haute qualité inspirée par une grande tradition italienne.
  • MANUFACTURE PANERAI Le boîtier de la montre, les platines et les ponts du mouvement, tous réalisés en EcoTitaniumTM, ont été entièrement usinés à la Manufacture Panerai de Neuchâtel. Tous les procédés liés au mouvement de la montre, y compris l’assemblage, les tests du produit et le contrôle de la qualité sont effectués par Panerai. La complexité du projet, tant sur le plan technique que logistique, a nécessité un engagement total des équipes et le soutien du «Laboratorio di Idee», de l’établissement des solutions techniques au produit fini, en passant par l’identification des partenaires et le soutien technologique.

PARTENARIAT ENTRE L’UNESCO ET PANERAI AUTOUR DES OCÉANS

Un nouveau partenariat entre la Commission océanographique intergouvernementale de l’UNESCO et Panerai permettra de développer un programme de travail autour de l’éducation à l’océan afin de s’assurer que les citoyens, les parties prenantes et les institutions comprennent leur interaction avec l’océan et appliquent ces connaissances pour élaborer des solutions transformatrices en vue de construire une société plus durable et plus équitable. De 2021 à 2030, la Décennie de l’océan encouragera la gestion scientifique des océans et des ressources marines afin d’atteindre les objectifs du Programme de développement durable à l’horizon 2030, en réunissant l’expertise d’un vaste ensemble de disciplines, d’industries et d’acteurs pour passer de l’océan que nous avons à l’océan que nous voulons.

DÉCOUVREZ TOUTES NOS ÉDITIONS DEPUIS 1950
Plus de 100’000 pages d’archives à découvrir dans notre base de données Europa Star Club.

VOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE