03. time-keeper


TENDANCE SLIM

LA MONTRE MINCE OU EXTRA-PLATE EST DE RETOUR

English
mars 2017


TENDANCE SLIM
S’

il fallait une démonstration que le temps est cyclique, les flux et reflux des tendances pourraient nous servir de marqueurs. Après une décennie qui a vu les montres augmenter sans cesse de taille, les voici qui diminuent à nouveau, en diamètre comme en épaisseur. Le slim, le mince, l’extra-plat sont désormais à nouveau tendance, comme il l’ont déjà été par le passé.

Jean Lassale «la montre la plus plate du monde»
Jean Lassale «la montre la plus plate du monde»
Europa Star, édition avril 1976
En 1976, par exemple, la couverture d’Europa Star était dédiée à Jean Lassale, qui venait de sortir «la montre la plus plate du monde», avec un mouvement à remontage mécanique de 1.2 mm d’épaisseur, 2.00 mm en version automatique.

A l’époque, Gilles Baillod, rédacteur-en-chef de l’Impartial et grand connaisseur de l’horlogerie, écrivait: «On n’attendait plus guère dans le domaine de l’horlogerie mécanique d’invention à inscrire dans la ligne des découvertes. Et pourtant!

Lors de la Foire de Bâle d’avril 1976, un inconnu, ou presque, du milieu horloger présentait une nouveauté qui capta l’attention des techniciens et des stylistes: il s’agissait d’un mouvement si plat qu’il défiait les règles logiques de la mécanique horlogère avec 1,2 millimètre d’épaisseur. Ce calibre est une construction ingénieuse autant qu’audacieuse. Il présente un grand nombre de solutions nouvelles qui pourraient intéresser l’ensemble de la production horlogère mais évidemment pas dans l’épaisseur de 1,2 millimètre…»

Imaginé par l’horloger Pierre Mathys, ce mouvement est révolutionnaire sur de nombreux points mais notamment par un de ses aspects particuliers: pour la première fois, chaque élément du rouage tourne sur un seul palier chassé dans un roulement à billes, lui-même solidaire de la platine dont l’épaisseur devient celle du mouvement lui-même.

La marque Jean Lassale va néanmoins connaître des difficultés, va être reprise par Seiko en 1979 (Seiko brûlant la politesse à Omega) mais les brevets du calibre 1200 et du calibre 2000 vont finir chez Nouvelle Lemania. Lemania les livrera en exclusivité à Piaget, puis, Cartier ayant pris le contrôle de Piaget, Lemania les fournira aussi à Vacheron Constantin. Aujourd’hui, le slim fait son grand retour.

Bulgari Octo Finissimo Tourbillon Squelette

TENDANCE SLIM

Avec sa minceur record de 1.95 mm, le calibre Bulgari BVL 268 Finissimo Tourbillon est et reste le mouvement tourbillon le plus plat au monde. Aujourd’hui intégralement squelettisé et visible des deux faces, il révèle au grand jour quelques uns des «secrets» qui ont permis à Bulgari de parvenir à une telle minceur. La cage de son tourbillon volant est entraînée par un mécanisme périphérique monté sur roulements à billes, ce qui permet de considérablement diminuer la hauteur totale du mouvement. Son étonnante réserve de marche de 62 heures, pour un mouvement extra-plat, est due à une innovation qui fait aussi appel à des roulements à billes: le ressort de barillet est à bride glissante et le barillet lui-même est maintenu par trois roulements à bille, ce qui permet de doubler la hauteur du ressort et gagner ainsi «plus de 80% de réserve de marche.»

L’Octo Finissimo Tourbillon Squelette vient couronner la collection Octo Finissimo, après la Répétition Minutes exceptionnelle présentée l’année dernière, équipée du Calibre BVL 362 qui «culmine» quant à lui à 3.12 mm. Avec ces deux pièces, Bulgari s’inscrit avec panache dans la longue saga des montres extra-plates.

Vacheron Constantin Patrimony Quantième Perpetuel

TENDANCE SLIM

Parmi les grandes marques horlogères, Vacheron Constantin possède de très sérieuses références dans le domaine de l’extra-plat, notamment avec son calibre 1003 sorti en 1955. Certifié du Poinçon de Genève, ce mouvement à remontage manuel était, au moment de sa sortie, le plus plat du monde, avec 1,64 mm d’épaisseur (l’équivalent d’une pièce de 20 centimes suisse), soit 0,44 mm de plus que le calibre 1200 de Jean Lassale, présenté 21 ans plus tard.

Cet historique dans la finesse de Vacheron Constantin remonte en fait à bien plus loin, à 1931, quand Vacheron Constantin a présenté la montre de poche la plus plate de tous les temps, avec un mouvement de 0.90 mm. Mais à de telles tolérances, l’exercice devient très équilibriste. Le dernier descendant de cette longue fréquentation de Vacheron Constantin avec les millimètres, leurs dixièmes et leurs centièmes, est le calibre automatique 1120 QP, qui affiche 4.05 mm d’épaisseur. Une magnifique performance de miniaturisation et de fiabilisation pour une construction « classique » (une approche traditionnelle, «patrimoniale», à l’opposé de la démarche d’un Ludwig Oechslin exposée ci-avant). Affichant heures, minutes, quantième perpétuel – jour de la semaine, date, compteur 48 mois avec indication bissextile) et phase de lune, la Vacheron Constantin Patrimony Quantième perpétuel, une fois emboîtée, fait 8.90 mm d’épaisseur.

Piaget Altiplano

TENDANCE SLIM

Piaget n’a pas attendu le mouvement 1200 de Jean Lassale pour se lancer dans l’extra-plat. Dès 1957, la maison présente à Bâle son calibre 9P à remontage manuel qui culmine à 2.00 mm (soit 0.8 mm de plus que le futur 1200 de Lassale). Trois ans plus tard, en 1960, le 12P fait son apparition: un calibre automatique de 2.3 mm, une finesse rendue possible par l’utilisation d’un micro rotor excentré. Une performance justement saluée à l’époque.

Cette maîtrise de l’extra-plat, conjuguée à une grande ouverture de cadran, permet à Piaget de développer un style particulièrement élégant et dépouillé qui s’impose internationalement, traversant notamment les colorées années 70 en se déclinant dans des versions avec cadrans de pierres semi-précieuses.

En 2014, à l’occasion de ses 140 ans, Piaget présente l’Altiplano 900P à la construction inversée mettant en scène ponts et rouages du côté du cadran.

Et cette année, à l’occasion des 60 ans de l’aventure de Piaget dans l’extra-plat, la marque présente toute une série de nouvelles déclinaisons slim.

Parmi celles-ci, retenons l’Altiplano Tourbillon Haute Joaillerie, rare exemple d’un tourbillon logé dans une montre extra-plate. Le mouvement qui l’anime, le 670 P à remontage manuel, est d’une épaisseur remarquable de 4.6 mm. La cage du tourbillon ne pèse que 0,2 g.

Audemars Piguet Royal Oak Extra-Thin

TENDANCE SLIM

Le calibre 2121 qui équipe cette nouvelle AP Royal Oak Extra-Thin est le secret caché derrière la mythique Royal Oak, lancée en 1972. Car contrairement à ce qu’on pourrait croire, la robustesse apparente du design de Gérald Genta pour la première Royal Oak exigeait un mouvement automatique extra-plat. Mais ce calibre n’a pas surgi de nulle part. Il a été précédé d’une longue histoire de rivalité et de collaboration entre Audemars Piguet, Jaeger-LeCoultre et Vacheron Constantin. Sa lignée remonte à 1921, quand Audemars Piguet introduisit un mouvement de montre de poche de 1.32 mm d’épaisseur, en réponse à celui de 1.38 mm introduit par Jaeger-LeCoultre en 1907. S’ensuivit en 1953, le calibre 2003, mis au point en collaboration par le trio, puis, en 1967, le premier calibre automatique, le 2020, de 2.45 mm, conçu avec un quatrième partenaire, Patek Philippe.

Son descendant, le 2121, d’une minceur de 3.05 mm, lancé par Audemars Piguet de 1972, est aux racines de la saga Royal Oak.

Une saga que vient aujourd’hui mettre en lumière – en or jaune – cette nouvelle édition extra-thin motorisée 2121.

Cartier Drive Extra-Plate

TENDANCE SLIM

Avec une épaisseur totale de 6.6 mm, soit 40% plus fine que sa version automatique précédente, la Cartier Drive Extra-Plate est d’une élégance qui ne se discute pas. Cette finesse a pu être atteinte grâce au mouvement à remontage manuel 430 MC. Avec ses 131 composants, ce même calibre équipait déjà la très fine – 5.1 mm d’épaisseur totale – Tank XL extra-plate sortie en 2012.

Citizen Eco-Drive One

TENDANCE SLIM

Record battu! Emboîtée, l’Eco-Drive One mesure un très mince 2.98mm, ce qui en fait sans contestation la montre quartz à énergie solaire la plus plate au monde.

Pour parvenir à ce résultat spectaculaire – et d’une très grande élégance – les ingénieurs de Citizen ont conçu un mouvement de 1.0 mm. Pour y parvenir, ils ont dû redessiner tous les composants et, en ce qui concerne le boîtier, utiliser de nouveaux matériaux, comme le cermet, un composé de céramique et de métal. La lunette est faite de «binderless cemented carbide», qui est d’une grande dureté et est insensible à l’oxydation.

Mais le but était surtout de parvenir, grâce à cette minceur extrême, à créer une montre qui soit avant tout belle. «La technologie existe pour magnifier la beauté. C’est ainsi que nous l’entendons.», déclarait Toshio Tokura, le haut responsable de la marque japonaise.

Movado Ultra Slim

TENDANCE SLIM

Créée en 1947 par le désormais célèbre Nathan George Horwitt, la Museum, à plus de 70 ans, n’a pas pris une ride. Elle est restée le symbole absolu de la rigueur et de la simplicité stylistique. Brillamment réinterprétée en 2016 par le designer Yves Béhar qui a accompli cette délicate tâche en osant lui donner une forme concave, elle a pris cette année un nouveau tour, celui de la finesse. Avec sa mince taille de 6.3 mm d’épaisseur, elle se montre plus essentielle que jamais.

Jean Marcel Nano 3900µ

TENDANCE SLIM

Briser la «frontière magique» des 4 mm, telle est le défi que s’est lancé Jean Marcel après le succès de sa collection précédente, l’Ultraslim qui plafonnait à 4.5 mm. Défi relevé après bien des efforts d’ingénierie avec un boîtier que culmine à 3.9 mm. D’où le nom de baptême Nano 3900µ. Résistante à 3 ATM, équipée d’un verre saphir, arborant un visage simple et sobre, la collection Nano est parmi les plus slim au monde.