time-keeper


Des montres tout droit sorties d’un musée

INNOVATION

English
janvier 2021


Des montres tout droit sorties d'un musée

Le maître-horloger Vincent Calabrese s’associe à un groupe d’amateurs d’art pour lancer un nouveau concept original, baptisé «Watch Museum». L’idée? Reproduire au poignet un «tableau de poche», soit une peinture miniature présentant un détail d’une toile de maître pour le cadran.

L

oin, très loin du bling-bling qui a pu caractériser l’industrie horlogère en ce début de troisième millénaire, Vincent Calabrese est l’un de ces horlogers suisses farouchement indépendants à qui l’on doit plusieurs «icônes» de l’horlogerie moderne, sans forcément qu’il en retire une gloire personnelle. Avec Svend Andersen et d’autres maîtres-horlogers, il est notamment connu pour avoir fondé l’Académie Horlogère des Créateurs Indépendants (AHCI) en 1985, marquant le début d’une nouvelle scène artisanale pour l’industrie, qui en a considérablement élargi les horizons.

Après avoir écrit une biographie contant son parcours (de vie et d’horlogerie) qui l’a mené de la bouillante Naples à l’austère Genève, le voici qui se lance avec plusieurs associés dans un nouveau concept original, refusant obstinément l’idée de toute retraite: «Watch Museum».

Un concept qui peut s’apparenter à un «tableau de poche», soit l’opportunité de voir reproduire par un peintre miniaturiste un détail d’une toile de maître, en lieu et place du cadran de la dernière montre imaginée par Vincent Calabrese, qu’il s’agisse de la Nuit Etoilée de Van Gogh ou des visages des grâces du Printemps de Botticelli.

Tout est dans le détail

Cette association entre peinture et mécanique, autour de la création de pièces uniques, est née de la rencontre entre Vincent Calabrese et un groupe d’amis passionnés à la fois d’art et d’horlogerie. Et avec un projet qui s’appuie sur des détails de tableaux de maître de musées du monde entier, autant dire que le champ créatif est vaste...

Plus précisément, cependant, «Watch Museum» permet, dans un premier temps du moins, de choisir entre douze oeuvres emblématiques, exposées au Musée d’Orsay, au Museum of Modern Art de New York ou encore à la National Gallery.

Un modèle Watch Museum avec un détail de «L'Été» de Giuseppe Arcimboldo (1563)
Un modèle Watch Museum avec un détail de «L’Été» de Giuseppe Arcimboldo (1563)

«Claude Monet, Sandro Botticelli, Jérôme Bosch ou Georges Seurat vous invitent à vous balader dans leurs oeuvres et à en sélectionner un détail qui viendra orner le cadran de la création horlogère de Vincent Calabrese», souligne le communiqué du projet Watch Museum, qui poursuit: «Et si vous portiez votre détail le plus cher au poignet?»

Un configurateur en ligne permet de visualiser les détails de tableaux de maîtres tels que reproduits sur les modèles de Vincent Calabrese.
Un configurateur en ligne permet de visualiser les détails de tableaux de maîtres tels que reproduits sur les modèles de Vincent Calabrese.

Travail minutieux du cadran

La précision, rigueur et dextérité du peintre miniaturiste joue naturellement un rôle crucial dans ce projet. Chaque client a aussi la possibilité de faire écrire un texte secret sur le cadran, une «dédicace cachée», qu’il s’agisse d’un poème ou d’un souvenir: «Le texte sera si petit et si bien intégré que personne ne le verra...»

En ce qui concerne le mécanisme, les modèles appliquent le principe des «heures vagabondes» cher à Vincent Calabrese: le cadran tourne et par conséquent il surprend toujours un peu son propriétaire... Ce mécanisme conditionne d’une certaine façon le choix du détail: depuis le configurateur, il est possible d’afficher le temps réel mais aussi un temps accéléré durant lequel l’amateur peut visualiser «son» cadran dans toutes les positions.

Un modèle Watch Museum avec un détail de «La Nuit Étoilée» de Vincent van Gogh (1889)
Un modèle Watch Museum avec un détail de «La Nuit Étoilée» de Vincent van Gogh (1889)

«Pas d’or, diamants ou autres matières destinées à faire augmenter le prix», soulignent les initiateurs du projet. Le coût de chaque pièce unique sera de CHF 15’000 (HT). «On pourrait aussi imaginer plusieurs montres pour un couple, un groupe, qui partageraient le même tableau avec des détails choisis connexes, dans l’esprit de Piero della Francesca avec son formidable diptyque dans lequel le paysage est continu dans les deux oeuvres.» Place à l’imaginaire...

VOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE