europa-star-archives


Pandémies et horlogerie

ARCHIVES

English Español
mars 2020


Pandémies et horlogerie

En 1918, après la Première Guerre mondiale, c’est la pandémie de la grippe espagnole qui frappe et fera entre 50 et 100 millions de morts à travers la planète. Pour sauver l’horlogerie suisse, il faut impérativement qu’elle monte en gamme, affirme alors le Journal Suisse d’Horlogerie. Et aujourd’hui? Devrait-elle au contraire baisser de gamme?

1918: GRIPPE ESPAGNOLE

«L’effet le plus sensible de la crise actuelle, c’est que la vente des montres de qualité et de luxe est devenue extrêmement difficile. Notre commerce d’horlogerie consiste aujourd’hui en majeure partie dans l’écoulement de la montre à bon marché. Il en est résulté une baisse préjudiciable de la valeur moyenne des montres, tandis que le prix des matières premières a augmenté dans des proportions inconnues jusqu’ici.»