04. le-carnet


LE TRESOR DES PASTON

EXPOSITION

mai 2018


LE TRESOR DES PASTON

Avis aux voyageurs férus d’art, d’histoire et d’horlogerie: l’exposition The Paston Treasure: Riches and Rarities of the Known World qui s’ouvre le 23 juin 2018 au Norwich Castle Museum & Art Gallery, est organisée autour d’une mystérieuse peinture représentant le Trésor des Paston. Parmi les objets qui y figurent, une superbe montre émaillée, une pendule en forme de diamant et un sablier rappellent au visiteur que « tout passe et tout finit par s’arrêter ».

La mystérieuse peinture date d’environ 1663, son auteur est inconnu mais au faîte de son art et depuis des décades elle intrigue chercheurs et historiens. Elle se nomme «The Paston Treasure» et représente une partie des objets du cabinet de curiosité de la riche famille du Norfolk, aujourd’hui éteinte.

Destinée à glorifier et promouvoir la superbe des Paston, cette table couverte des signes matériels de l’opulence, de la culture et du commerce (les colonies y figurent sous les traits d’un jeune homme noir) est aussi chargée de symbolisme. Tout comme les fruits qui y sont peints sont destinés un jour à pourrir et les instruments de musique à se couvrir de poussière, les garde-temps représentés disent la grande richesse ainsi accumulée (ce sont parmi les objets les plus avancés de leur temps) mais aussi la vanité de toute chose.

L’extrême précision avec laquelle cette montre a été représentée, l’artiste allant jusqu’à reproduire les craquelures de son décor émaillé, a permis de la dater et d’en retracer l’origine avec précision. Le genre d’enquête pour laquelle se passionnent les historiens et les conservateurs. Ainsi Jonathan Betts, «Horological consultant and conservator and Curator Emeritus at the Royal Observatory National Maritime Museum Greenwich», est-il parvenu à émettre des «conclusions remarquablement précises» , déclare le Musée de Norwich Castle. La montre est française, elle date d’entre 1635 et 1642, émaillée selon le style remarquable dit «de Blois». Une pièce de prestige et de haut prix, avec son écrin de cuir et son ruban de soie.

Au Norwich Castle, on peut découvrir une très belle pièce aux nombreux points similaires. On la doit à l’horloger français Josias Jolly installé à Paris (1608-1642).

LE TRESOR DES PASTON

L’enquête ne s’arrête pas là

Mais l’enquête ne s’arrête pas là. Qu’en est-il de l’horloge suspendue en haut à droite du tableau? Mise en scène non loin d’un sablier dans un cadre de bois en forme de diamant, elle daterait du début des années 1660, dotée d’un mouvement «certainement rythmé par un pendule», soit ce qui se fait de technologiquement le plus avancé de l’époque, son invention par Christiaan Huygens datant de 1657, suite aux travaux de Galilée. La pointe de la modernité d’alors.

Sir William Paston était en relation, on le sait, avec l’horloger Ahasuerus Fromanteel (1607 - 1693). Ils faisaient partie d’un même cercle intellectuel. Et Fromanteel avait des liens établis avec Norwich, fief des Paston. La pendule représentée sur le tableau serait-elle de sa main?

Faute de l’avoir retrouvée, avouons que l’horloge murale attribuée à l’horloger londonien Henry Jones, un contemporain de Fromanteel, établi Temple Lane de 1675 à sa mort, lui ressemble très fortement.

LE TRESOR DES PASTON

Tout redevient poussière ou fumée

La portée symbolique du tableau est par ailleurs clairement exprimée avec la nature morte qui dispose côte à côte un sablier, une bougie qui s’éteint (n’était-ce pas aussi un des premiers garde-temps dans les monastères...) et une pipe froide (ne dit-on pas casser sa pipe...).

Inexorablement, le sable s’écoule, la flamme vacille, la fumée s’envole.

Autour de cette toile emblématique de l’opulence d’une époque de conquêtes artistiques, scientifiques et politiques et des goûts de la classe dominante anglaise de l’époque, plus de 130 objets sont présentés dans l’exposition The Paston Treasure: Riches and Rarities of the Known World.

Elle se tient au Norwich Castle Museum & Art Gallery du 23 juin au 23 septembre 2018. https://www.museums.norfolk.gov.uk/