04. le-carnet


JCK, un show en transformation

CARNET DE VOYAGE 🇺🇸 ÉTATS-UNIS

English Español
août 2018


JCK, un show en transformation

Le plus grand salon joaillier américain se prépare à une transition importante pour son avenir en 2019. Après être passé de l’hôtel Venetian au Mandalay Bay, JCK reviendra au premier établissement dès l’an prochain, dans une halle d’exposition rénovée. Pour les détaillants, dont la plupart naviguent entre ce salon et l’autre grand événement de la Jewelry Week de Las Vegas, Couture, la proximité géographique retrouvée entre les deux salons professionnels constitue une bonne nouvelle. Trois questions à Sarin Bachmann, Event Vice President JCK & Luxury.

E

n termes de surface d’exposition, c’est le plus important salon joaillier des Etats-Unis, se tenant sur plus d’un million de mètres carrés. Europa Star était présent à la dernière édition de JCK, en juin dernier à l’hôtel Mandalay Bay de Las Vegas.

On y trouve une multitude de «foires dans la foire», entre Luxury, Clockwork, Swiss Watch... Parmi les exposants horlogers les plus importants dans cette foire essentiellement bijoutière, notons Citizen et Bulova, tous deux propriété du groupe japonais éponyme, le groupe Movado, ainsi que des marques du Swatch Group comme Tissot et Mido, qui tenaient quant à elles salon privé, sur rendez-vous seulement.

Dès 2019, le salon JCK de Las Vegas aura lieu au Sands Expo
Dès 2019, le salon JCK de Las Vegas aura lieu au Sands Expo

JCK est en profonde transformation, puisque le salon déménagera l’an prochain pour s’établir au Sands Expo de l’établissement The Venitian, plus proche du reste de l’hôtel Wynn & Encore où se tient l’autre grand salon professionnel Couture (lire ici), ce qui fait sens vu la complémentarité entre les deux événements professionnels. Une segmentation semble en cours entre les deux salons, avec JCK qui couvre l’entrée à moyen de gamme, et Luxury et Couture qui se concentrent sur le moyen à haut de gamme.

Nombre de détaillants partagent leur séjour à Las Vegas entre les deux rendez-vous. Certains exposants, comme Wolf (lire son portrait ici), sont même présents via des stands sur les deux expositions.

JCK, un show en transformation

La foire revient en quelque sorte à ses origines, puisque elle s’était tenue durant plusieurs années à l’hôtel The Venitian, sur le nord du Strip. Europa Star a rencontré Sarin Bachmann, Event Vice President JCK & Luxury.

Sarin Bachmann, Event Vice President JCK & Luxury
Sarin Bachmann, Event Vice President JCK & Luxury

Quel bilan tirez-vous de l’édition 2018 de JCK & Luxury?

Nous confirmons notre position de plus grand salon dédié à la bijouterie-joaillerie en Amérique du Nord, avec 2’300 exposants de plus de cent pays sur plus d’un million de mètres carrés et plus de 30’000 visiteurs. Si l’on parle plus spécifiquement d’horlogerie, 62 exposants sont purement horlogers et 228 vendent des montres et des bijoux... dont cinq qui proposent désormais des montres connectées!

JCK, un show en transformation

L’an prochain, le salon JCK déménagera au nouveau Sands Expo. Quels en sont les avantages?

Il s’agit d’abord d’un espace très moderne qui a été entièrement rénové. La surface totale sera plus petite, mais cela s’aligne sur notre volonté de jouer davantage un rôle de «curateur», en choisissant les meilleures marques exposantes. Nous avons déjà une liste d’attente. Avec la baisse de fréquentation d’une foire mondiale comme Baselworld, les événements régionaux ou nationaux gagnent en importance.

«Notre volonté est de jouer davantage un rôle de «curateur», en choisissant les meilleures marques exposantes.»

JCK, un show en transformation

Qu’observez-vous sur le front des affaires, chez vos exposants et vos visiteurs, c’est-à-dire les marques et leurs représentants? Le e-commerce est-il plutôt vu comme une menace ou une opportunité de croissance?

De nombreux détaillants ont dû fermer boutique ces dernières années. Mais ceux qui ont résisté ont une taille critique ou un positionnement qui les avantage à présent, avec une plus grande part de marché. Et le business recommence à croître cette année, avec un sentiment plutôt positif.

En ce qui concerne le e-commerce, cela peut paraître étonnant, mais ce n’est plus un thème aussi fort que ces dernières années. Je crois que c’est une nouvelle réalité acceptée. Le plus grand thème du moment pour les détaillants est plutôt de savoir comment créer une vraie expérience et ne pas être juste une vitrine. Nous avons organisé des conférences sur ce thème et avons aussi activé durant le salon des formes de «speed dating» entre différents acteurs de l’industrie. Notre propre rôle, justement, consiste à ne pas être simplement une vitrine ou un espace d’exposition mais d’encourager le business!

«Cela peut paraître étonnant, mais le e-commerce n’est plus un thème aussi fort que ces dernières années. C’est une nouvelle réalité acceptée. Le défi pour les détaillants est plutôt de créer une vraie expérience et ne pas être juste une vitrine.»

JCK, un show en transformation