REPORTAGE: L'HORLOGERIE AU JAPON


Minase: le secret horloger le mieux gardé du Japon

REPORTAGE

English Español
juillet 2019


Minase: le secret horloger le mieux gardé du Japon

Minase illustre bien comment, au Japon, une innovation technologique peut déboucher sur une ode à la nature. Visite de cette société familiale à Akita, dans le nord de l’archipel, qui à sa manière dévoile ce que pourrait être l’horlogerie japonaise «émotionnelle» de demain.

C

’est entre les roches et les vapeurs d’eau chaude, le long d’une rivière de la province d’Akita, au nord du Japon, que Minase a trouvé son identité: la transparence, les jeux de lumière et une profondeur de boîtier fascinante. Une «ode à la nature» horlogère dont les outils de fabrication tiennent pour leur part pleinement de la tradition d’innovation technologique du pays.

La province d'Akita, au nord du Japon, abrite un grand nombre de sources thermales.
La province d’Akita, au nord du Japon, abrite un grand nombre de sources thermales.

Tout part en effet d’un instrument de découpe inventé par le père du CEO actuel Tsuyoshi Suzuki en 1964, et que l’on retrouve aujourd’hui jusque dans le logo de Minase. A l’âge de 15 ans, ce passionné d’ingénierie part de sa province natale pour travailler dans une usine de fabrication d’outils techniques à Tokyo. Quelques années plus tard, il fonde sa propre société de sous-traitance, à proximité de la capitale.

Tout part d’un instrument de découpe inventé par le père du CEO actuel Tsuyoshi Suzuki en 1964.

D’abord un sous-traitant innovant

La main d’œuvre qualifiée y est cependant insuffisante face à la demande croissante et il choisit de relocaliser la société dans la province d’Akita en 1973. Aujourd’hui, quelque 45 personnes y sont toujours employées au sein de la société d’outils spécialisés Kyowa*, dont la production est exportée vers les Etats-Unis et l’Europe pour des marques de montres et d’autres industries, comme l’automobile et les semi-conducteurs.

La spécialité de Kyowa, la société de sous-traitance fondée par M. Suzuki, est un outil de découpe à la pointe de forme particulière, qui lui permet de réaliser deux opérations en une. Cet outil résistant est notamment utilisé par les horlogers pour percer l’espace logeant la couronne de la montre. A ses débuts, la société vendait l’outil elle-même mais au fil du temps elle a commencé à réaliser l’opération de découpe sur les boîtes de montres pour les horlogers, puis à produire directement des boîtes de montres pour le compte de ceux-ci. L’un des premiers clients de la société n’était autre que la marque Orient (lire notre article ici).

L’un des premiers clients de la société n’était autre que la marque Orient.

Constitution d’une société horlogère

C’est ainsi en tant que concepteur de boîte de montre que la compagnie Minase, spin-off de Kyowa, a été créée en 1988, dans la localité du même nom au sein de la province d’Akita. Employant aujourd’hui 25 personnes, Minase a évolué vers du private label – une activité qu’elle pratique toujours pour plusieurs sociétés japonaises – avant de lancer «sa» marque de montres en 2005. Une évolution graduelle, de l’outil de découpe jusqu’au produit fini, donc…

Minase produit entre 600 et 700 garde-temps par an à un prix moyen de 3’000 à 4’000 francs. La société, qui cherche à se profiler davantage à l’international, compte actuellement 35 points de vente au Japon et trois à l’étranger: un à Berne, un à Abou Dabi et un à Paris.

Un principe de base très original: insérer un boîtier dans un autre boîtier, ce qui donne à la fois une impression de profondeur et de transparence.

Conçue à partir de lignes pures et simples, la collection Horizon rappelle les coupes nettes d'une épée japonaise, d'un katana.
Conçue à partir de lignes pures et simples, la collection Horizon rappelle les coupes nettes d’une épée japonaise, d’un katana.

La production de Minase se caractérise par des modèles à l’architecture bien travaillée, fonctionnant sur un principe de base très original: insérer un boîtier dans un autre boîtier, ce qui donne à la fois une impression de profondeur et de transparence. Les lignes-phare se nomment Dividio, d’une grande élégance formelle, Horizon, une montre de forme, et 5 Windows, qui incarne au mieux l’esprit de la marque. Minase a également lancé une édition limitée à 40 pièces baptisée 7 Windows, haut de gamme et basée sur un mouvement Technotime.

La collection 5 Windows est la ligne phare de Minase. Visibles à travers les 5 fenêtres en saphir, le mouvement, le cadran en trois dimensions et les aiguilles semblent flotter dans l'espace.
La collection 5 Windows est la ligne phare de Minase. Visibles à travers les 5 fenêtres en saphir, le mouvement, le cadran en trois dimensions et les aiguilles semblent flotter dans l’espace.

Technique de polissage Sallaz

La marque a mis en place un concept d’interchangeabilité des pièces qui permet d’associer différents composants de base et de personnaliser donc facilement les montres – un système qui offre également des avantages sur le service après-vente, lorsqu’il s’agit de remplacer des pièces.

Un autre trait distinctif de Minase est son utilisation de la méthode dite «Sallaz» de polissage du boîtier. Ceux-ci sont travaillés au tour à la main, ce qui donne une structure à la fois brillante et délicate. Le bracelet est aussi réalisé sur place par la société, qui compte lancer une première montre féminine l’an prochain.

Avec sa production raffinée et artisanale, Minase compte parmi les marques à suivre de près dans l’évolution en cours de l’horlogerie japonaise. Rares sont en effet les indépendants dans un pays dominé par les conglomérats horlogers.

*Aujourd’hui, la société Kyowa produit environ 120’000 outils par an, à un prix variant de 50 à 100 dollars la pièce. Le matériau de base pour la fabrication des pièces est le tungstène mais Kyowa a aussi introduit des matériaux innovants dans sa ligne Attacksmith: le diamant poly-cristallin et le nitrure de bore.

Découvrez nos archives - Rejoignez le Club Europa Star
60 ans de marques, de modèles, de marchés et leurs développements au fil du temps.