time-keeper


Montblanc sous l’étoile de Minerva

#RECONNECT

juin 2019


Montblanc sous l'étoile de Minerva

Montblanc a dévoilé ses nouveautés dans les collections Heritage et 1858, à l’inspiration clairement vintage. La marque revendique l’héritage de Minerva, la manufacture historique qu’elle a intégrée.

«C

es montres sont le résultat du sens que nous souhaitons donner à l’intégration de Minerva au sein de Montblanc: à la fois référence au passé et ancrage dans le présent», explique Davide Cerrato, le responsable de la division horlogère de Montblanc, à l’heure de dévoiler les nouveautés de la marque à la presse.

Minerva a été rachetée par Richemont il y a près de 13 ans. Mais c’est surtout ces trois dernières années, parallèlement à l’arrivée du nouveau responsable, que Montblanc a mis l’accent sur l’intégration de cette manufacture historique. Les nouveaux modèles Split Second Chronographe et Chronographe Monopoussoir l’attestent. Pour Montblanc, il s’agit de démontrer que Minerva continue de vivre à travers son nouveau propriétaire.

Pionnier du chronographe

C’est dans une commune du Jura bernois, Villeret (non loin du centre horloger de St-Imier), que Minerva a été établie. Fondée en 1858 par deux frères, l’entreprise s’appelait initialement «H. & C. Robert». Au 20ème siècle, après avoir changé plusieurs fois de nom, l’entreprise commence à être reconnue pour son travail, et en particulier pour ses mouvements. La marque tisse tôt des liens avec le monde du chronométrage sportif.

La manufacture de Villeret a été l’une des premières entreprises à se lancer sur le marché des chronographes. En 1908, le calibre 9-CH, son premier chronographe de poche, voit le jour. Ce sera le modèle précurseur de ce qui allait devenir la fierté de Minerva, la famille CH.

Publicité Minerva dans le Eastern Jeweller & Watchmaker, 1958
Publicité Minerva dans le Eastern Jeweller & Watchmaker, 1958

@ Europa Star Archives, 1958

Chronographes sportifs (fin des années 1930)
Chronographes sportifs (fin des années 1930)

© www.tapatalk.com

Minerva Rally Timer dans Europa Star de 1973
Minerva Rally Timer dans Europa Star de 1973

© Europa Star Archives, 1973

Minerva dans le Journal Suisse d'horlogerie de 1945
Minerva dans le Journal Suisse d’horlogerie de 1945
Palladio Rotonda modèle de Minerva
Palladio Rotonda modèle de Minerva

© Europa Star Archives, 1992

Minerva comprend très tôt que les montres-bracelets allaient incarner l’avenir de l’horlogerie et a été l’une des premières entreprises à fabriquer et à vendre ses propres modèles. Avec l’augmentation du pouvoir d’achat dans les années 1930, qui s’est traduite par une démocratisation de l’horlogerie, une grande partie de l’industrie horlogère se tourne vers les montres sportives et donc les chronographes. Cette stratégie a permis à Minerva d’obtenir le titre de partenaire officiel des Jeux Olympiques de Garmisch-Partenkirchen en 1936. A cette époque, l’entreprise figurait parmi les rares marques à produire ses propres calibres de chronographes.

Dernières séries inspirées de Minerva

C’est en 2006 que Minerva passe dans les mains de Richemont. Les dernières nouveautés présentées par Montblanc, qui s’inscrivent dans les collections 1858 et Heritage, poursuivent l’«exercice de synthèse» entrepris par la marque avec Minerva. Présentations.

Montblanc sous l'étoile de Minerva

Split Second Chronographe Edition Limitée

Le Split Second Chronographe de Montblanc reprend les codes des mouvements Minerva des années 1930 en les habillant d’un boitier en alliage de bronze satiné contemporain.

Les grandes aiguilles de forme cathédrale au design cloisonné, les chiffres arabes, les couronnes de forme vintage et la minuterie chemin de fer autour des cadrans sont autant d’éléments de la montre de l’époque qui sont intégrés dans le modèle Split Seconde Chronograph de Montblanc. Le cadran laqué noir de 44mm est dominé par le tachymètre en colimaçon. L’échelle télémétrique constitue quant à elle une caractéristique traditionnelle des montres militaires, y compris celles fabriquées par Minerva – un télémètre permet de mesurer la distance d’un objet.

Montblanc sous l'étoile de Minerva

Le modèle intègre un nouveau mouvement de Montblanc, le calibre MB M16.31, avec deux chronographes à roue à colonnes, un système de couplage horizontal et une réserve de marche de 50 heures. La rattrapante (fraction de seconde) a été développée par les ingénieurs de Montblanc.

Montblanc sous l'étoile de Minerva

Chronographe Monopoussoir Edition Limitée

Une autre pièce de la collection Heritage est une édition limitée Chronographe Monopoussoir. Ce garde-temps en acier de 40 mm intègre le calibre de manufacture MB M13.21, visible à travers le fond transparent. Il comprend aussi un pulsomètre graduée: cette complication est inspirée par ce que les collectionneurs appellent les «montres de médecin», parce qu’elles étaient utilisées dans le passé pour prendre le pouls des patients.

L’élégant cadran saumon bombé arbore plusieurs détails de design «rétro» que l’on trouvait sur les montres-bracelets Minerva des années 1940 et 1950.

Montblanc sous l'étoile de Minerva
Découvrez nos archives - Rejoignez le Club Europa Star
60 ans de marques, de modèles, de marchés et leurs développements au fil du temps.