L’horlogerie indépendante


Daniel Roth: le parcours accidenté d’un précurseur

PORTRAIT

English Español
juillet 2021


Daniel Roth: le parcours accidenté d'un précurseur

Daniel Roth? Une belle personne! Et un maître-horloger parmi les tout grands. Avec ça, humble, souriant, délicat. L’homme a tout perdu jusqu’à son propre nom – il signe désormais ses opus Jean Daniel Nicolas – mais l’horlogerie ne l’a pas lâché d’un pouce.

A

u dernier étage de la maison de Daniel Roth au bord du lac de Joux, l’horloger travaille dans son petit atelier, avec le renfort de sa femme et de son fils. A eux trois (sa femme Nicole et son fils Jean-Daniel), ils sortent trois montres par an. Des montres qui disparaissent aussitôt qu’elles ont éclos. De précieuses raretés.

Car il faut rappeler que la main qui les façonne a vécu tout un pan du grand renouveau de l’horlogerie mécanique, dont Daniel Roth a été un des artisans prémonitoires.

Daniel naît à Nice, au bord de la Méditerranée, en 1945. Mais toute sa famille est originaire du Jura, de La Chaux-de-Fonds, à commencer par son grand-père, un Voumard, qui passa en clandestin aux Etats-Unis et vécut chez les mennonites. Toute la famille est emprunte de religion protestante et son père, vendeur de bibles passé par l’école biblique de Genève, finit par ouvrir à Nice le magasin «L’Horloger Suisse» où il vend côte à côte montres et bibles.

Toute la famille est emprunte de religion protestante et son père finit par ouvrir à Nice un magasin où il vend côte à côte montres et bibles.

Daniel Roth: le parcours accidenté d'un précurseur

La fascination du jeune Daniel pour la mécanique naît très tôt. Enfant, chez sa tante, à Lyon, il est subjugué par le spectacle des locomotives à vapeur qu’il regarde passer à quelques mètres à peine du fond d’un jardinet qui donne directement sur les voies. Un jour, un cheminot fait cabrer sa monstrueuse machine mécanique devant lui pour saluer le gamin qui en reste stupéfait.

L’enfant est très habile de ses mains, très manuel. Ses parents l’inscrivent à l’École d’horlogerie de Nice et il adore ça. Il tombe en horlogerie. Et en religion, lui demande-t-on? «Je suis croyant mais je ne vis pas avec Dieu. Car ce n’est pas facile», répond-t-il d’un doux air narquois.

Retour aux sources

C’est vrai que son parcours a été héroïque. Son service militaire accompli, il revient à Nice pour découvrir que le magasin Bible & Horlogerie avait été vendu alors qu’il s’y destinait.

Il ne lui reste plus qu’un chemin: aller en Suisse. Car il sait très bien et depuis longtemps «que les plus belles montres sont à la Vallée de Joux». Là, il est engagé par Audemars Piguet et y restera sept ans. A l’époque, la manufacture n’emploie qu’une vingtaine d’horlogers. Il y apprend le pivotage, le réglage, il travaille aux extra-plates, aux complications. Comme une université après l’école.

Il est engagé par Audemars Piguet et y restera sept ans. A l’époque, la manufacture n’emploie qu’une vingtaine d’horlogers. Il y apprend le pivotage, le réglage, il travaille aux extra-plates, aux complications. Comme une université après l’école.

On est au tout début des années 1980 et commence l’aventure Breguet, que les frères Chaumet, joailliers parisiens, veulent faire redémarrer. Dans la Vallée, ils ont entendu parler de l’horloger niçois et l’appellent. Daniel Roth va commencer tout seul. Au bout de trois ans sort une montre qui se veut emblématique de la renaissance du célèbre nom et fondatrice du style de la maison.

L’aventure Breguet va grandir, des collections sortir, la maison reprendre place dans le haut du panier horloger mais en 1989, Daniel Roth prend sa «grande décision»: l’indépendance.

Devenir indépendant

Seul à son établi, il conçoit et construit un mouvement tourbillon pour montre-bracelet, certifié COSC, seul de sa catégorie. A l’époque, l’exploit n’est pas mince, le tourbillon restant alors une vraie rareté. A son talent d’horloger, il ajoute un vrai talent esthétique, non seulement dans des finitions superlatives, mais aussi dans le très élégant dessin de sa boîte, qui deviendra sa signature entre toutes reconnaissable.

De là, il va développer une série de collections, tourbillons, chronographes, chronos squelettés, montres féminines. Daniel Roth est la sensation d’une nouvelle grande horlogerie.

Il va développer une série de collections, tourbillons, chronographes, chronos squelettés, montres féminines. Daniel Roth est la sensation d’une nouvelle grande horlogerie.

Le travail de Daniel Roth présenté dans Europa Star en 1992
Le travail de Daniel Roth présenté dans Europa Star en 1992

Nous n’allons pas revenir ici sur le détail des mésaventures commerciales qui s’en sont suivies. Grand horloger, Daniel Roth n’a sans doute pas eu le même sûr instinct dans le choix de ses partenaires. Passé par Sieber Hegner, grand négociant zurichois, puis par le Dr Tay et pour finir racheté («Je n’ai pas vendu, ils m’ont pris», dit-il) en même temps que Genta, par Bulgari, Daniel Roth en a donc perdu son propre nom.

Ce parcours est aussi emblématique des dangers qui guettent l’indépendance, qui n’est en rien un chemin pavé de roses. La question de la «masse critique» s’y pose aussi de façon plus cruciale encore que pour les firmes de volume. L’équilibre met du temps à se trouver. Et quand il est atteint, il faut s’y tenir. Et se méfier des prédateurs qui rôdent.

Une belle leçon de ténacité

Toujours est-il qu’il y a maintenant 25 ans déjà, Daniel Roth est reparti en horlogerie tout seul. Il a peaufiné son tourbillon deux minutes, une absolue rareté («mais comme ça tourne plus lentement, ça dure plus longtemps», dit-il faussement naïf). Il lui a dessiné une nouvelle boîte semblable à aucune autre, «un violon», à nouveau immédiatement reconnaissable. Il s’est échiné à parvenir à un degré de finitions «au-delà duquel il ne peut pas aller» et bon an, mal an, parvient à en terminer deux ou trois par an.

Daniel Roth à son établi
Daniel Roth à son établi
©Fred Merz/Lundi13

Aujourd’hui, l’horloger de 77 ans en a déjà au moins six en commande. De quoi voir venir. Ses montres sont parmi les secrets les mieux gardés de l’horlogerie et en obtenir une est considéré comme un privilège extrêmement rare.

Ses montres sont parmi les secrets les mieux gardés de l’horlogerie et en obtenir une est considéré comme un privilège extrêmement rare.

Jean Daniel Nicolas Tourbillon 2 Minutes. Heure, minute, seconde indiquée par le tourbillon, indication par aiguille de la réserve de marche de plus de 60 heures.
Jean Daniel Nicolas Tourbillon 2 Minutes. Heure, minute, seconde indiquée par le tourbillon, indication par aiguille de la réserve de marche de plus de 60 heures.